Accéder au contenu principal
France

Législatives en France: le Front national se met en ordre de bataille

Nicolas Bay, secrétaire général du Front national, a annoncé les ambitions du FN pour les législatives, lundi 15 mai.
Nicolas Bay, secrétaire général du Front national, a annoncé les ambitions du FN pour les législatives, lundi 15 mai. AFP/JACQUES DEMARTHON

Le Front national s’est lancé l’objectif de remporter des dizaines de circonscriptions lors des législatives de juin. A ce jour, la formation d'extrême droite a investi 556 candidats dans toute la France et les 21 derniers seront connus dans la semaine. Marine Le Pen devrait rapidement indiquer si elle se présente ou non dans le Pas-de-Calais. Quoi qu'il en soit, le FN partira seul au combat puisque la formation dirigée par Nicolas Dupont-Aignan, Debout la France, a rompu l'accord qui les liait. Celui-ci stipulait que le FN ne présenterait pas de candidats dans une cinquantaine de circonscriptions.

Publicité

L’accord passé entre Debout la France et le Front national il y a deux semaines a volé en éclats ce week-end. Le parti de Nicolas Dupont-Aignan préfère finalement présenter des candidats dans toutes les circonscriptions. Un nouveau coup dur pour le FN, minimisé lundi 15 mai par Nicolas Bay, le secrétaire général du parti d’extrême droite.

« Nicolas Dupont-Aignan est attaché à l’indépendance, à l’autonomie de son mouvement politique. Nous, nous sommes respectueux de nos alliés, donc exactement comme à l’élection présidentielle. Chaque mouvement présente ses candidats au premier tour et ça n’empêchera pas le rassemblement des patriotes au second tour, notamment pour faire échec au candidat d’Emmanuel Macron », a-t-il expliqué.

Malgré ce nouvel écueil, le FN, de nouveau présidé par Marine Le Pen, espère bien remporter des dizaines de circonscriptions. « Sur la base des résultats du deuxième tour de la présidentielle, Marine Le Pen a obtenu la majorité absolue dans 45 circonscriptions. Dans 67 autres, elle a obtenu entre 45 et 50% des voix, s'est réjoui Nicolas Bay. Donc nous avons aussi des perspectives de succès dans beaucoup plus que les 45 circonscriptions où nous sommes arrivés en tête le 7 mai. »

Si la plupart des candidats frontistes ont déjà été investis, une incertitude règne toujours autour de la candidature de Marine Le Pen. Elle devrait confirmer d’ici vendredi sa candidature ou non dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais. Mais selon une confidence d’un de ses proches conseillers, la candidate FN à la présidentielle a fortement envie d’y aller.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.