Accéder au contenu principal
France / Justice

France: huit suspects d'un groupe d'ultradroite mis en examen

Le siège de la DGSI à Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine, près de Paris.
Le siège de la DGSI à Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine, près de Paris. Creative Commons/NemesisIII

En France, 8 personnes qui seraient liées à un groupe de l’ultradroite ont été mises en examen samedi soir 21 octobre par un juge d’instruction. Ces suspects ont été arrêtés mardi en région parisienne et dans le sud de la France. Le groupe aurait envisagé de s’en prendre à des lieux de culte, notamment des mosquées, ainsi qu’à des personnalités politiques, comme Jean-Luc Mélenchon le chef de file de la France insoumise.

Publicité

« OAS ». C’est le nom, très symbolique, que portait ce groupe de l’ultradroite. Une référence à l’Organisation de l’armée secrète qui s’opposa violemment à l’indépendance de l’Algérie au début des années 1960.

Les huit suspects, âgés de 17 à 29 ans, et dont trois sont mineurs, seraient des membres du groupe. Un groupe qui aurait projeté de commettre des actions violentes, mais aux contours imprécis.

Plusieurs cibles étaient envisagées, selon une source proche du dossier : des lieux de culte, en particulier des mosquées, des militants antifascistes, des personnes noires ou d’origine maghrébine, ou encore des hommes politiques, notamment Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France Insoumise, et Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement.

Au cœur de cette affaire, il y a Logan Nisin, fondateur du groupe. Il a été arrêté fin juin à Vitrolles dans le sud de la France. Il possédait des armes et avait pratiqué le tir.

Admirateur du tueur norvégien Anders Breivik, ce jeune homme de 21 ans, plutôt solitaire, à la silhouette fluette, est passé par plusieurs mouvements : Front national, Action française et des groupuscules nationalistes divers. Jusqu’à monter le sien. Allait-il, avec les autres membres présumés du groupe, passer à l’action violente? L’enquête se poursuit.

(Ré) écouter : Ultra-droite en France: dix interpellations contre un projet d'attentat (décryptage d'E. Lecoeur) (Invité France)

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.