Accéder au contenu principal
France / Santé

France: les états généraux de la bioéthique se lancent dans six mois de débats

Un laboratoire de fécondation in vitro. (Photo d'illustration)
Un laboratoire de fécondation in vitro. (Photo d'illustration) Media for Medical/UIG via Getty Images

Faut-il autoriser la PMA, la procréation médicalement assistée, la GPA, la gestation pour autrui, ou encore l'euthanasie ? C'est pour répondre à ces questions que s'ouvraient ce jeudi 18 janvier les états généraux de la bioéthique en France. Six mois de débats qui devront déboucher sur un projet de loi qui sera présenté au Parlement à l'automne.

Publicité

La dernière loi bioéthique date de 2011 et depuis les choses ont changé, la société a évolué. Ces Etats généraux sont donc attendus principalement sur trois thèmes : la procréation médicalement assistée, la gestation pour autrui et la fin de vie.

Mais ce ne seront pas les seuls thèmes abordés, loin de là, car la science a elle aussi progressé et aujourd'hui, de nouvelles questions se posent. D'ici deux ans, le séquençage à haut débit sur le génome humain sera à la portée de tous pour une cinquantaine d'euros, ce qui pourrait changer beaucoup de choses.

L'idée est qu'on ait un instant de démocratie citoyenne autour de la santé et de la réflexion éthique, par exemple sur la génomique et la génétique.

L'enjeu sera d'animer tout au long des six mois qui viennent un véritable débat national. Régis Aubry est justement chargé de mettre au point ces espaces de dialogue au niveau régional. « Autant, la position des experts nous importe parce que nous avons besoin de connaître ce que pensent les scientifiques eux-mêmes de ces questions. Autant, l’un des enjeux majeurs, c’est de donner la parole aux citoyens ».

Cela passera donc par des débats organisés dans chaque région française. Une synthèse de ceux-ci et d'auditions d'experts sera ensuite remise au Parlement. Le but : qu'une nouvelle loi bioéthique soit discutée à l'automne.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.