Accéder au contenu principal
France

France: les Insoumis lancent leur «école» pour muscler leur base militante

L'«école» lancée par le mouvement France insoumise a avant tout pour objectif de mieux armer ses militants (image d'illustration).
L'«école» lancée par le mouvement France insoumise a avant tout pour objectif de mieux armer ses militants (image d'illustration). REUTERS/Philippe Wojazer

La France insoumise a lancé lundi 29 janvier 2018 son Ecole de formation. Une école qui dispensera des cours théoriques et pratiques en accès libre. Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon entend toucher le public le plus large possible. Mais l'objectif est avant tout de mieux armer les militants insoumis.

Publicité

Elle propose un cours par mois et des tutoriels disponibles en ligne. Objectif : mieux comprendre le programme de la France insoumise ou, plus concrètement, apprendre à militer, sur les réseaux sociaux par exemple. L'école de formation du mouvement sera gratuite et ouverte à tous.

Il ne s'agira pas de propagande, promet Thomas Guénolé, l'un des responsables du projet. « Ce qui différencie fondamentalement la formation du formatage, c’est l’honnêteté intellectuelle. Quand on va présenter dans un cours la pensée économique insoumise et la pensée économique néo-libérale, on présentera de manière intellectuellement honnête la pensée néo-libérale. Nous ne pensons pas avoir besoin de caricaturer la pensée de l’adversaire pour démontrer qu’elle est néfaste. »

La demande d'une formation politique vient des militants eux-mêmes, assurent La France insoumise. Rien à voir avec un quelconque essoufflement du mouvement et avec ses difficultés actuelles à faire bouger les étudiants et les lycéens.

« Cette idée d’école de la France insoumise c’est une idée qui date du début de la création de notre mouvement, assure Manuel Bompard, coordinateur des campagnes. D’abord ce n’est pas une idée nouvelle ou une idée qui viserait à répondre à quoique ce soit, et ensuite la France insoumise ne s’essouffle pas. Les résultats, par exemple, des élections législatives partielles d’hier montrent qu’il n’y a pas d’essoufflement de la France insoumise. Personne, ici, n’est essoufflé. »

Le premier cours au lieu samedi prochain. Il aura pour thème la réforme du bac et de l'université.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.