Accéder au contenu principal
France

Arnaud Beltrame, le gendarme héroïque de la prise d'otages de Trèbes

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltramea mort après s'être substitué à un otage du tueur jihadiste lors de l'attaque d'un supermarché de Trèbes (Aude), le 23 mars 2018
Le lieutenant-colonel Arnaud Beltramea mort après s'être substitué à un otage du tueur jihadiste lors de l'attaque d'un supermarché de Trèbes (Aude), le 23 mars 2018 Gendarmerie Nationale/Handout via REUTERS

Le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame a échangé sa place contre celle des otages du supermarché de Trèbes, vendredi 23 mars, avant d'être grièvement blessé. Tôt ce samedi matin, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a annoncé son décès. Son acte a été unanimement salué. La présidence française a annoncé samedi qu'un hommage national serait rendu. Cet hommage national pour un officier «tombé en héros» selon le président Emmanuel Macron et dont la mort a provoqué une vive émotion dans le pays, a été annoncée à l'issue d'un conseil restreint de défense au palais présidentiel de l'Elysée.

Publicité

Le ministre de l'Intérieur a salué un « acte d'héroïsme ». Ce vendredi 23 mars, alors que Radouane Lakdim avait pris en otages les clients et employés du Super U de Trèbes, le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame a offert de prendre leur place et permis leur libération. L'assaillant venait de tuer deux personnes dans ce supermarché de la région de Carcassonne. Se revendiquant soldat de l'organisation Etat islamique, il réclamait la libération de « frères ».

L'officier de 45 ans est resté plusieurs heures seul avec lui. Il avait laissé son téléphone ouvert, a indiqué Gérard Collomb. C'est après avoir entendu des coups de feu que le GIGN, l'unité d'élite de la gendarmerie, est intervenue et a abattu l'assaillant. Arnaud Beltrame a été blessé par balle à deux reprises et a reçu plusieurs coups de couteau par Radouane Lakdim.

Le président Emmanuel Macron a rendu un hommage appuyé à son « courage » alors que l'homme était entre la vie et la mort. Mais l'officier a finalement succombé à ses blessures. « Le coeur lourd, j'adresse le soutien du pays tout entier à sa famille, ses proches et ses compagnons » a écrit le ministre Gérard Collomb ce samedi matin sur Twitter, saluant « son sacrifice ».

Nommé officier adjoint au commandement du groupement de gendarmerie de l'Aude en 2017, Arnaud Beltrame a été commandant de la compagnie d'Avranches (Manche) jusqu'en 2017, avant de devenir conseiller auprès du secrétaire général du ministère de l'Ecologie. Il a accédé au rang de lieutenant-colonel en 2016. Marié sans enfant, il est décoré de l'ordre national du Mérite.

Fait prémonitoire, en décembre dernier, il avait participé à un exercice simulant une tuerie de masse dans un supermarché de la région.

Suite à l'annonce de son décès, le président de la République Emmanuel Macron a salué la mémoire d'un homme « tombé en héros », qui « mérite l'admiration de la nation toute entière ». Un hommage national lui sera rendu, a annoncé la présidence de la République ce samedi, à l'issue d'un conseil restreint de défense.

Réécouter l'édition spéciale sur les attaques dans l'Aude

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.