Accéder au contenu principal
Nouvelles Technologies

L’illectronisme et les déconnectés gagnent du terrain en France, selon une étude

En France, 11 millions de personnes renoncent à se connecter sur Internet.
En France, 11 millions de personnes renoncent à se connecter sur Internet. ©Getty Images

Le Syndicat de la presse sociale (SPS) en France a rendu publique mardi 26 juin une étude sur la problématique de l’« illectronisme », soit la transposition du concept d'illettrisme dans le domaine de l'information électronique. Les résultats de cette enquête ont de quoi surprendre et peut-être d’inquiéter : près de 11 millions d'entre eux renoncent à se connecter sur internet, un phénomène qui touche toutes les âges.

Publicité

Le Syndicat de la presse sociale (SPS), à l'origine de l'étude, regroupe plus de quatre-vingts éditeurs, des associations, des coopératives, des mutuelles et bien d’autres, dont le but est de promouvoir une information qualifiée de «sociale». Cela en diffusant gratuitement des centaines de publications sur le Web, les réseaux sociaux et par tirage papier, à plus de 20 millions de lecteurs.

Tableau sombre pour l’Internet en France

Alors que 90% des Français possèdent au moins un ordinateur, un smartphone ou une tablette, près de 11 millions d’entre eux renoncent à se connecter. Quel que soit leur âge, leur niveau social, l’endroit où ils se trouvent, le nouveau phénomène des « abandonnistes », c’est-à-dire tous ceux qui délaissent totalement le Web, gagne du terrain sur la période des douze derniers mois. « Soit, aujourd’hui, 19% des Français », nous détaille Philippe Marchal, président du syndicat de la presse sociale.

Un gros quart des Français abandonne parce que tout ça leur paraît trop compliqué. Il y a peut-être aussi un problème presque émotionnel qui sera simplement à creuser avec un certain nombre de psychologues et sociologues, de façon à ce qu’on ait une visibilité un peu plus précise de ce qui peut conduire les gens à abandonner comme ça, en cours de route. Cela me semble quand même important que les gens soient en capacité de maîtriser les informations dont ils ont besoin. On peut se poser des questions sur la possibilité critique que les gens peuvent avoir sur ce système d’information. Rien n’empêche d’imaginer que les élections citoyennes au niveau national puissent un jour se faire de cette façon-là. Et j’imagine que cela posera de gros problèmes à des tas de gens.

Philippe Marchal, président du Syndicat de la presse sociale

Un phénomène qui touche toutes les âges et tous les sexes

Ce blocage frappe les deux genres et c’est le même constat chez les jeunes seniors de 50-64 ans et les petits trentenaires. Les populations dans les régions affichent des résultats équivalents à ceux d’Île-de-France : les habitants de communes rurales sont à 20% des décrocheurs du Web, légèrement plus nombreux que l’agglomération parisienne.

Au travers de cette étude, le SPS entend alerter, sensibiliser, l’opinion et les pouvoirs publics sur ce phénomène de « l’illectronisme » en France, qui, si l’on n’y prend pas garde, risque de s’installer durablement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.