Accéder au contenu principal
France

France: étudiants, salariés et retraités unis contre «la casse du modèle social»

Plusieurs syndicats dont la CGT de Philippe Martinez (au centre) ont appelé à manifester partout en France contre la politique d'Emmanuel Macron, le 9 octobre 2018.
Plusieurs syndicats dont la CGT de Philippe Martinez (au centre) ont appelé à manifester partout en France contre la politique d'Emmanuel Macron, le 9 octobre 2018. Thomas SAMSON / AFP

C'est un test important pour les syndicats qui peinent à mobiliser ces derniers mois. Etudiants, salariés et retraités étaient appelés à faire grève ce mardi 9 octobre. Des manifestations ont déjà eu lieu dans plusieurs villes de France. Les syndicats appellent à la mobilisation contre « la destruction du modèle social » par le gouvernement.

Publicité

A Paris, les organisations syndicales avaient donné rendez-vous aux manifestants à 14h sur le boulevard Montparnasse. Ils étaient 11 500 dans la capitale selon la préfecture de police, 21 500 selon le cabinet Occurrence pour un collectif de médias, et 50 000 selon les syndicats. Pierre Martinez, le numéro un de la CGT et Pascal Pavageau, son homologue de Force ouvrière ont défilé côte à côte en tête du cortège, rapporte notre journaliste sur place Ariane Gaffuri.

Derrière eux, de nombreux manifestants   travailleurs, retraités, lycéens, étudiants – et des camionnettes surplombées des traditionnels ballons géants aux couleurs des syndicats : orange, rouge, violet.

Tous s’opposent à « la casse du modèle social français, à cette politique individualiste qui creuse les inégalités ». Avec Emmanuel Macron, « les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres ».

Les manifestants réclament un plus juste partage des richesses au travers de l’augmentation des salaires, des pensions et des minima sociaux. Les retraités veulent la suppression du gel de leur pension, les lycéens s’élèvent contre la sélection de Parcoursup qui a laissé un grand nombre d’entre eux sans solution d’inscription cette année.

Les principaux syndicats seront reçus par l’exécutif ce mercredi. Et si rien ne sort de cette réunion, ils ont bien l’intention de continuer à protester.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.