Accéder au contenu principal
France

Canicule: augmentation des noyades, Édouard Philippe appelle à la «vigilance»

Une femme à l'ombre dans un parc de Tours alors que des enfants jouent avec l'eau, le 27 juin 2019.
Une femme à l'ombre dans un parc de Tours alors que des enfants jouent avec l'eau, le 27 juin 2019. GUILLAUME SOUVANT / AFP

Le Premier ministre a appelé vendredi 28 juin les Français à « la plus grande vigilance » face à la canicule, faisant état notamment  d’« une augmentation sensible » du nombre de noyades, « une par jour », depuis le début de cet épisode de fortes chaleurs.

Publicité

35°C à 10 heures du matin, et le mercure va encore grimper : entre urgences mobilisées, écoles fermées et circulation limitée, le sud-est de la France pourrait enregistrer des températures record vendredi, au 5e jour d'une canicule exceptionnelle, un phénomène appelé à se répéter avec le réchauffement climatique.

À Carpentras, l'une des plus chaudes villes de France, où un record absolu de 45°C pourrait être atteint, les habitants et les touristes étaient encore nombreux à battre le pavé dans la matinée.

« Appel à la plus grande vigilance »

Lançant de son côté un « appel à la plus grande vigilance » et « au sens des responsabilités de nos concitoyens », depuis le ministère de la Santé, le Premier Ministre a souligné qu' « il y a des morts évitables dans un épisode caniculaire, parce que la chaleur, la tension parfois, fait prendre des risques ».

« On a vu une augmentation sensible du nombre de noyades, il y une noyade par jour en ce moment depuis le début de l'épisode caniculaire », a-t-il déclaré, appelant à « la vigilance des parents vis-à-vis de leurs enfants ».

► À lire aussi : La canicule s'abat sur la France

Nous avons bien conscience qu'il y a là un épisode qu'il faut prendre au sérieux. Il ne faut pas le sur-jouer, il ne faut pas le sous-jouer, parce qu'il y a des risques pour l'ensemble de la population.

Selon l'enquête Noyades 2018 de Santé publique France, 1 758 noyades avaient été recensées sur la période du 1er juin 2018 au 30 septembre 2018 (contre 858 sur la même période en 2015), dont 373 noyades suivies de décès (329 sur la période précédente). Sur les 1 758 noyades, 902 étaient accidentelles, dont 198 décès, et sur ces 198 décès, 63 avaient eu lieu en mer, 50 en cours d'eau, 42 en plan d'eau, 34 en piscine. Le Premier ministre a également appelé à la «  responsabilité » s'agissant de la circulation qui, en période de canicule, « n'est pas totalement sans risque ».

Des consignes à la SNCF

Le gouvernement a passé « des consignes très fermes aux concessionnaires d'autoroutes » en matière de « distribution d'eau » et de « rappel des consignes en français et en anglais à destination des touristes ». Des « consignes assez fermes » ont aussi été passées à la SNCF concernant l' « approvisionnement en eau ». « Compte tenu des grandes températures, notamment dans le Sud, la circulation des trains peut être impactée par des difficultés techniques », a souligné Édouard Philippe.

La préfecture de Haute-Savoie a appelé ce vendredi 28 juin les alpinistes à différer leurs courses en montagne, en raison de la canicule qui crée des « conditions dangereuses ». La préfecture observe dans un communiqué que « les fortes chaleurs vont se poursuivre pendant plusieurs jours, y compris en altitude où les conditions de regel nocturne seront mauvaises ». Ainsi, en haute montagne, « les alpinistes seront confrontés à des conditions dangereuses », comme « chutes de pierres, ponts de neige fragilisés, couloir de neige et de glace instable », explique-t-elle.

Europe : deux morts en Espagne

 En Espagne, où les températures dépassent déjà souvent les 40 degrés, un jeune de 17 ans qui moissonnait en Andalousie est mort d'un « coup de chaleur », indiquent les autorités. Et un homme de 93 ans s'est écroulé jeudi soir quand il marchait dans le centre-ville de Valladolid (nord). Il est, là aussi, mort « à cause d'un coup de chaleur », a indiqué vendredi à l'AFP une porte-parole de la police locale.

Trente-quatre des cinquante provinces d'Espagne sont en état d'alerte incendie, notamment la Catalogne où les pompiers combattent un feu qui a déjà parcouru 6 500 hectares et reste hors de contrôle. Les pompiers tentent de le circonscrire mais, explique David Borrell, chef des pompiers catalans, le travail est compliqué par des pics à 44 degrés « et des niveaux d'humidité très bas ».

( avec AFP )

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.