Accéder au contenu principal
Religion

Un Centre européen du judaïsme gigantesque et multifonction inauguré à Paris

Le Centre européen du judaïsme d'une superficie de 5000 mètres carrés a été inauguré ce mardi 29 octobre 2019 à Paris.
Le Centre européen du judaïsme d'une superficie de 5000 mètres carrés a été inauguré ce mardi 29 octobre 2019 à Paris. REUTERS/Pool/Ian Langson

Le président français Emmanuel Macron a inauguré mardi 29 octobre dans la soirée à Paris le Centre européen du judaïsme. Ce projet prend une dimension particulière dans un contexte de résurgence de l’antisémitisme.

Publicité

Dans les bâtiments flambant neuf du Centre européen du judaïsme, 2 000 invités triés sur le volet étaient présents entre ministres, religieux, hommes d’affaires et artistes pour l'inauguration. Les 5 000 mètres carrés abritent désormais, entre autres, une synagogue de 600 places, des salles d’expositions et de spectacle ainsi que le siège du Consistoire, l’instance représentative du judaïsme en France.

Ce centre, situé près de la toute nouvelle place de Jérusalem, dans le XVIIe arrondissement, saura trouver un souffle « à la source d’une culture, le judaïsme, qui a coulé dans les veines de l’Europe durant plus de deux millénaires et a contribué à forger notre civilisation », a déclaré le grand rabbin Haïm Korsia.

Un nouvel élan

Le projet de 15 millions d’euros financé à 80 % par des fonds privés, et pour lequel se bat depuis plus de dix ans Joël Mergui, le président du Consistoire : « C’est bien de voir autant de monde présent avec nous, en dehors d’une période de mémoire ou de deuil. Ces années, les rassemblements dans la communauté ont été souvent associés à des périodes de deuil. Là, c’est une période de construction, de bonheur et d’espoir. Un élan qu’on essaie de redonner au judaïsme français, par-delà même à la France ».

Comme Joël Mergui, le président de la République, l’a rappelé à la tribune, citant l’Affaire Merah en 2012, la tuerie de l’Hyper Cacher en 2015, ou encore les meurtres d’Ilan et Sarah Halimi ou Mireille Knoll, les années qui ont vu naître ce projet ont été marquées par la résurgence de l’antisémitisme en France : « Dans ce contexte, beaucoup auraient pu baisser les bras, succomber au défaitisme et tant se seraient demandé, à quoi bon construire, à quoi bon continuer. Pas vous ».

« La République fait bloc autour d’eux »

Emmanuel Macron salue dans ce centre le symbole d’un judaïsme ouvert sur la ville, la société, le monde. Le public pourra bientôt venir y suivre des masterclass de violon d’Anne Gravoin, ou un atelier théâtre d’Élie Chouraqui. Finalement, le président du Consistoire comme Macron ont eu des mots pour les blessés de la mosquée de Bayonne. « La République fait bloc autour d’eux, comme elle fait bloc autour de chacun de ses enfants, lorsque l’obscurantisme et l’intolérance réapparaissent », a déclaré le chef de l’État.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.