Accéder au contenu principal
France

Attentats 13-Novembre 2015: procès aux assises requis pour 20 personnes

Parmi les personnes pour lesquelles le parquet demande un procès figure, le Franco-Belge Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos du 13-Novembre 2015.
Parmi les personnes pour lesquelles le parquet demande un procès figure, le Franco-Belge Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos du 13-Novembre 2015. Didier LEBRUN / POOL / AFP

Après une enquête tentaculaire sur les attentats du 13-Novembre 2015 à Paris et Saint-Denis, terminée le 21 octobre dernier, le parquet national antiterroriste annonce ce vendredi 29 novembre avoir requis un procès aux assises pour 20 personnes, dont Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos qui ont fait 131 morts et plus de 400 blessés.

Publicité

Le parquet demande que Salah Abdeslam, détenu en France depuis plus de trois ans et demi, soit jugé notamment pour meurtres, tentatives de meurtres et séquestration, en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste. Les 27 magistrats du parquet veulent aussi que soit jugé Oussama Atar, un Belge soupçonné d’avoir planifié les attentats du 13-Novembre 2015 depuis la Syrie.

Ce vétéran du jihad, identifié sous le nom de guerre « Abou Ahmed », n’a jamais été arrêté. Selon les services de renseignements, il est probablement mort. Les réquisitions du parquet visent également plusieurs membres présumés de la cellule terroriste franco-belge à l'origine des attentats commis à Paris et Saint-Denis mais aussi responsables de ceux perpétrés le 22 mars 2016 à l’aéroport et dans le métro de Bruxelles. Il s’agit de Sofien Ayari, Osama Krayem, Mohamed Abrini et Mohamed Bakkali.

Dans ce dossier, 14 suspects au total sont aux mains des autorités judiciaires françaises et belges. Onze d’entre eux sont placés en détention provisoire et 3 sous contrôle judiciaire. Six personnes sont visées par un mandat d’arrêt. La décision finale sur les contours de ce procès hors norme, qui devrait se tenir en 2021 à Paris, revient désormais aux cinq juges d'instruction antiterroristes qui ont enquêté sur ces attaques, les plus meurtrières de la vague d'attentats jihadistes en France.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.