Accéder au contenu principal
France / Justice

Patrick Balkany en détention depuis 3 mois, hospitalisé pour des douleurs au dos

Le maire LR de Levallois Patrick Balkany au palais de justice de Paris, le 13 mai 2019.
Le maire LR de Levallois Patrick Balkany au palais de justice de Paris, le 13 mai 2019. REUTERS/Benoit Tessier

C’est un nouvel épisode dans le feuilleton judiciaire des époux Balkany. Patrick Balkany a été hospitalisé ce jeudi 12 décembre en raison de douleurs au dos. Le maire de Levallois-Perret était apparu la veille à l’ouverture de son procès en appel pour fraude fiscale très amaigri dans le box des prévenus. 

Publicité

« Une extraction médicale a été organisée aujourd'hui pour M. Balkany », qui a été conduit dans un hôpital parisien, a indiqué l'administration pénitentiaire

« Il a été hospitalisé parce qu'il a 71 ans, qu'il souffre horriblement du dos et qu'il fait de l'hypertension », a indiqué son épouse Isabelle Balkany, elle aussi rejugée depuis mercredi devant la cour d'appel de Paris. Elle a indiqué ne pas savoir pour l'heure où son mari, détenu depuis trois mois à la prison de la Santé, était hospitalisé.

« La souricière en bas du palais de justice est terrible, le banc en bois, tout ça, il l'avait dit qu'il ne le supportait pas », a-t-elle ajouté, affirmant que Patrick Balkany a récemment été opéré d'une tumeur au dos.

Aucune audience n'était prévue jeudi pour ce procès, qui doit reprendre lundi et s'achever mercredi.

Incarcéré depuis le 13 septembre

Le maire de Levallois-Perret est incarcéré depuis le 13 septembre à la prison de la Santé après une condamnation à 4 ans de prison pour fraude fiscale. Isabelle Balkany, absente au premier procès après une tentative de suicide, s'est vu infliger trois ans de prison, sans mandat de dépôt. Tous deux ont été condamnés à dix ans d'inéligibilité.

Un mois plus tard, ils étaient à nouveau condamnés pour blanchiment aggravé, lui à cinq ans ferme et elle à quatre. Ils seront rejugés dans ce dossier en février.

Patrick Balkany a plusieurs fois déposé des demandes de mise en liberté, avançant notamment des raisons de santé et en particulier une opération du dos. Son état n'avait toutefois pas été jugé incompatible avec son maintien en détention ou sa présence à son procès.

(Avec AFP)

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.