Accéder au contenu principal
France / Questions sociales

Retraites: nouvelle journée d’appel à manifester ce samedi, un pari risqué

Un avocat brandit une fusée de détresse lors de la 36e journée consécutive de grève contre les plans de réforme des retraites du gouvernement à Nice, le 9 janvier 2020.
Un avocat brandit une fusée de détresse lors de la 36e journée consécutive de grève contre les plans de réforme des retraites du gouvernement à Nice, le 9 janvier 2020. REUTERS/Eric Gaillard

En France, le Premier ministre Édouard Philippe a reçu ce vendredi 10 janvier les organisations syndicales et patronales, après cinq semaines de grève contre la réforme des retraites. La mobilisation contre cette réforme reste très forte et les syndicats espèrent qu'elle s'illustrera à nouveau ce samedi, lors d'une nouvelle journée d'appel à manifester dans tout le pays.

Publicité

Appeler à une nouvelle journée de manifestation, 48h après celle de jeudi, le pari peut paraître risqué, mais au 38e jour de mobilisation, les syndicats ont de quoi être optimiste.

Selon le ministère de l'Intérieur, plus de 450 000 personnes étaient dans les rues ce 9 janvier, 56 000 rien qu'à Paris. Et même si ces chiffres sont très loin de ceux communiqués par les organisations professionnelles, ils sont supérieurs à ceux du 10 décembre.

À lire aussi : Retraites: à Paris, les adversaires de la réforme restent mobilisés

Jeudi, nous étions pourtant un jour de semaine et un jour de pluie. Un appel à manifester un samedi pourrait donc bien cette fois permettre à tous ceux qui ne font pas la grève ou n'en ont pas les moyens de descendre à leur tour dans la rue. Les syndicats comptent notamment sur les salariés du privé.

Chez les fonctionnaires, la mobilisation s'essouffle à peine : un conducteur de train sur deux était encore en grève ce vendredi. À Paris, le réseau de métro est toujours très perturbé. Et chaque jour ou presque, de nouveaux secteurs annoncent des initiatives.

Des centaines d'avocats ont jeté symboliquement leur robe noire sur les marches du palais de justice de Paris, vendredi. Les raffineries prolongent l'arrêt de leur expédition au 16 janvier. Le secteur de l'électricité reconduit son mouvement de grève par 24h.

De la mobilisation de ce samedi dépendra en tout cas, celle de la semaine prochaine. L'intersyndicale appelle déjà à de nouvelles journées d'actions mardi, mercredi et jeudi prochain.

À lire aussi : Ce que contient l’avant-projet de loi de la réforme des retraites

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.