Accéder au contenu principal
France / Questions sociales

Retraites: semaine test pour la mobilisation contre la réforme

Le leader syndical de la CGT, Philippe Martinez (4e à partir de la droite), dans le cortège contre la réforme des retraites du gouvernement, à Paris, le 11 janvier 2020.
Le leader syndical de la CGT, Philippe Martinez (4e à partir de la droite), dans le cortège contre la réforme des retraites du gouvernement, à Paris, le 11 janvier 2020. REUTERS/Gonzalo Fuentes

En France, la semaine sera cruciale pour la réforme des retraites avec une nouvelle mobilisation en vue. Le retrait de l’âge pivot par le gouvernement ouvre la voie à la reprise des négociations avec les syndicats réformistes. Mais les plus farouches opposants entendent poursuivre la grève, qui dure depuis plus de cinq semaines.

Publicité

Après les annonces du Premier ministre Édouard Philippe, le front syndical est coupé en deux. Alors que la CFDT, l’Unsa et la CFTC ont salué la main tendue du gouvernement, la CGT, FO, la FSU, CFE-CGC et Solidaires ne cèdent pas : ils ont appelé à la poursuite du mouvement, qui touche particulièrement les transports.

Une nouvelle mobilisation est prévue pour le 16 janvier sur tout le territoire, ce qui sera considéré comme un test. Ce lundi, les assemblées générales à la SNCF et à la RATP donneront une indication sur la poursuite de la grève.

Mais la grève, devenant très coûteuse pour les grévistes, montre déjà des signes d'essoufflement. Le trafic sera encore perturbé ce lundi dans la capitale, mais avec une nette amélioration.

La mobilisation dans la rue décroît également. Samedi dernier, les manifestants étaient beaucoup moins nombreux que lors de la manifestation du 9 janvier. Dans le passé, les mouvements sociaux l'ont emporté, parce qu’il y avait une unité syndicale, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

« Nous allons aller au bout », dit Édouard Philippe

C’est un Édouard Philippe qui s’est dit « concentré », mais qui semblait surtout soulagé dimanche soir sur le plateau de France 2. Avec leretrait de l’âge pivot, la balle est désormais dans le camp des partenaires sociaux : ils ont 3 mois pour trouver les moyens d’équilibrer le nouveau système des retraites. Car pour le Premier ministre français, cet objectif n’est pas abandonné.

Nous allons aller au bout et, au fond, tous ceux qui incitent (les grévistes) à poursuivre la grève les envoient peut-être dans une impasse

Une partie des syndicats et des grévistes veulent toujours le retrait pur et simple de la réforme. Il y a eu un tournant dans les négociations. Va-t-il y avoir un tournant dans les grèves et dans la rue ?

À écouter aussi : Romaric Godin, journaliste: «La guerre sociale en France»

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.