Accéder au contenu principal
France

Après le sommet de Pau, Emmanuel Macron rattrapé par les retraites

Le président français Emmanuel Macron à Pau, le 14 janvier 2020.
Le président français Emmanuel Macron à Pau, le 14 janvier 2020. Georges Gobet/Pool via REUTERS

Les retraites se sont invitées dans le déplacement d’Emmanuel Macron à Pau. Le président de la République a été interpellé par un professeur sur cette réforme lors de son déplacement à Pau aux côtés de François Bayrou ce mardi.

Publicité

De notre envoyée spéciale,

Premier déplacement en France depuis la fin du mois de novembre et premier échange tendu sur les retraites. A Pau, Emmanuel Macron arrivait au palais Beaumont, le centre des congrès de la ville, pour parler d’écologie aux côtés de François Bayrou, une séquence bien calée dans la thématique de rentrée du président de la République. Mais sur son chemin, le chef de l’État a été interpellé par un professeur de mathématiques du collège et conseiller municipal de Morlaàs, Pierre Coste, qui voulait attirer son attention sur la situation des enseignants et demander le retrait du projet de réforme des retraites

S’en est suivie une répartie vigoureuse d’Emmanuel Macron, loin de la presse tenue à distance. Emmanuel Macron : « Vous n’êtes pas sympathique ni respectueux. Faisons fi de tout ça, je viens vous voir et je vous parle. Ne me donnez pas de leçons de respect je vous en prie, ou appliquez-les à vous-même. »

Pierre Coste: « Pour se faire entendre parfois, il faut crier »

Emmanuel Macron: « L’exemplarité est aussi utile »

Pierre Coste poursuit en estimant notamment que remettre la légion d’honneur au patron de Black Rock France, ce n’est pas exemplaire. « La réforme des retraites, c’est un cadeau pour tous ces gens-là », martèle le conseiller municipal. « Mais non ! C’est faux ! » réplique Emmanuel Macron.

Même lors d’un déplacement millimétré, le mécontentement sur la réforme des retraites a rattrapé le président de la République.

 À lire aussi : Crise de l'hôpital en France, plus de 1000 médecins menacent de démissionner

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.