Accéder au contenu principal

Retraites: les opposants à la réforme ne baissent pas les bras

Selon la CGT, entre 350 000 et 400 000 manifestants ont défilé à Paris, vendredi 24 janvier 2020.
Selon la CGT, entre 350 000 et 400 000 manifestants ont défilé à Paris, vendredi 24 janvier 2020. REUTERS/Christian Hartmann

À Paris, la manifestation s'est élancée ce vendredi vers 11h de la place de la République pour rejoindre la place de la Concorde, alors qu'au même moment, le texte était adopté en Conseil des ministres.

Publicité

De nouvelles manifestations se sont déroulées ce vendredi dans toute la France contre le projet de réforme du système des retraites au moment même où ce texte, objet d'une contestation sociale sans précédent depuis près de deux mois, était présenté en Conseil des ministres. Il s’agissait là d’une première étape avant son examen par le Parlement.

À Paris, selon la CGT, entre 350 000 et 400 000 personnes ont pris part au défilé. Les chiffres de participation sont en hausse dans tout le pays. À Paris, selon la CGT, entre 350 000 et 400 000 personnes ont pris part au défilé. Le ministère de l’intérieur a recensé 31 000 personnes au lieu des 23 000 du 16 janvier. Un cortège en tête duquel se trouvaient les représentants de l'intersyndicale opposée à la retraite par points. Parmi eux, Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, qui réclame toujours le retrait du texte.

Pour la première fois en Ve République, des députés vont discuter d'un projet de loi où les choses essentielles ne sont pas traitées...

Même son de cloche du côté de la FSU. Son secrétaire général Benoît Teste nie toute concession du gouvernement.

Nous, nous ne sommes pas d'accord pour dire qu'il y a eu la moindre concession. Le projet de réformes reste tel quel. Il est même aggravé parce que ce qui est déposé aujourd'hui en Conseil des ministres, c'est un texte à trous...

Des défilés ont également été organisés à Marseille, Nantes, Nice, Le Havre, Lille, Bordeaux, Rennes et Grenoble. Sur la totalité du territoire national, 1,3 million de personnes ont battu le pavé, selon la CGT, 249 000 selon le ministère de l'Intérieur.

Journée noire dans les transports

Les transports étaient de nouveau perturbés ce vendredi, notamment sur le réseau TER et Transilien à la SNCF, où le taux de grévistes a atteint 13,9%. Le réseau RATP était moins fluide également avec seulement trois lignes de métro qui fonctionnaient normalement.

Une nouvelle journée interprofessionnelle a d'ores et déjà été annoncée pour le 29 janvier.

L'engagement du gouvernement est clair. C'est de reproduire dans l'ordonnance, la proposition des partenaires sociaux dans la mesure où elle répond à l'attente d'équilibre qui a été fixée.

(Avec agences)

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.