Accéder au contenu principal

Coronavirus: un premier mort français et des nouveaux cas en hausse

L'hôpital de la Pitié-Salpêtrière avait accueilli le patient français de 60 ans finalement décédé du coronavirus.
L'hôpital de la Pitié-Salpêtrière avait accueilli le patient français de 60 ans finalement décédé du coronavirus. KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Un premier Français est mort après avoir été infecté par le nouveau coronavirus, dans la nuit de mardi à mercredi à Paris, a annoncé le ministère de la Santé. Il s'agit d'un homme de 60 ans, enseignant dans l'Oise, qui faisait partie des 5 nouveaux cas détectés en France.

Publicité

En comptant ce patient décédé, cinq nouveaux cas ont été confirmés en France entre mardi soir et ce mercredi matin. Pour l'heure, le virus Covid-19 a tué deux personnes : un Français de 60 ans et un touriste chinois octogénaire. Onze malades ont guéri et quatre sont toujours hospitalisés, soit 17 cas au total.

L'homme décédé à Paris dans la nuit est un enseignant de l'Oise a révélé le ministère de l'Education.

« Le 17e cas confirmé est un homme de 60 ans, français, qui a été testé en urgence hier à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière dans un état gravissime et qui est malheureusement décédé dans la nuit », a annoncé le numéro deux du ministère, Jérôme Salomon, directeur de général de la santé, lors d'une conférence de presse ce mercredi.

« L'enquête a été lancée en urgence » sur l'endroit où ce patient a pu être infecté et sur son entourage, a-t-il ajouté, en précisant que « tous les détails des investigations en cours » seraient présentés par le ministre Olivier Véran lors d'une nouvelle conférence de presse en soirée.

On sait déjà que ce premier Français mort après avoir été infecté par le nouveau coronavirus, n'avait pas séjourné dans une zone « à risque », a indiqué mercredi le directeur général de l'Agence régionale de santé des Hauts-de-France. La personne décédée ainsi qu'un autre patient quinquagénaire hospitalisé à Amiens « dans un état grave », et lui aussi originaire de l'Oise, « ne s'étaient pas rendus dans des zones d'exposition à risque », a déclaré Etienne Champion lors d'une conférence de presse à la préfecture de Beauvais.

« Un Français de 55 ans dans une situation clinique grave...»

Outre le sexagénaire décédé, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont, donc été confirmés mercredi, en plus des deux déjà annoncés mardi soir.

L'un est « un homme français de 55 ans actuellement hospitalisé à Amiens et qui est dans une situation clinique grave [...] en réanimation », a détaillé le Pr Salomon.

L'autre cas dévoilé ce mercredi matin est « un homme français de 36 ans hospitalisé à Strasbourg qui ne présente pas de signe de gravité », a-t-il poursuivi. Ce patient revenait de Lombardie, l'une des régions italiennes touchées par la maladie, a indiqué Jérôme Salomon.

Résultats négatifs sur un groupe scolaire de retour de Lombardie

Les deux cas annoncés mardi soir étaient une Chinoise revenue de Chine le 7 février, hospitalisée à Paris sans « aucun signe clinique de gravité », et un « homme d'une soixantaine d'années hospitalisé en Auvergne-Rhône-Alpes après des séjours répétés en Lombardie », pour qui il n'y a pas non plus de signe de gravité, a rappelé Jérôme Salomon.

Enfin, des enfants d'un « groupe scolaire de Courbevoie de retour d'un voyage en Lombardie » ont également été testés car certains présentaient des symptômes, mais les résultats sont « négatifs ».

Par ailleurs, les chefs de partis représentés au Parlement, les présidents de groupes parlementaires et les présidents d'assemblées sont conviés jeudi matin autour d'Edouard Philippe afin de faire un point sur la situation liée à l'épidémie de nouveau coronavirus, a indiqué mercredi Matignon.

Le bilan du Covid 19 en France est donc aujourd’hui de 2 morts, ce Français de 60 ans et un touriste chinois de 80 ans, 11 guérisons et 4 malades toujours hospitalisés.

Quand on a des aspirations à gouverner, on doit être capable de ne pas céder à la panique


Le coronavirus se propage en Europe, semant de fortes inquiétudes

Le nouveau coronavirus est apparu depuis mardi dans plusieurs nouveaux pays européens : Autriche, Suisse, Croatie et Grèce. Le ministre italien de la Santé, la commissaire européenne et le directeur de l’OMS pour l’Europe ont organisé une conférence de presse conjointe sur le coronavirus. La priorité est de collaborer au niveau international et au niveau européen et de partager toutes les informations pour ne  pas prendre des mesures disproportionnées et inefficaces a expliqué la commissaire européenne à la santé Stella Kyriakides.« Le système de santé au sein de l’union européenne doit être prêt à affronter une augmentation du nombre de personnes infectées par le virus coronavirus. A cet effet nous avons demandé aux gouvernements de revoir leurs plans de lutte contre les épidémies en augmentant leur capacité de  diagnostic, leur test de laboratoire et leur procédure de contact avec les malades. Tous les États membres doivent nous tenir au courant de leur état de préparation et du plan qu’ils veulent mettre en place et comment ils vont le mettre en place. C’est le genre d’information cruciale pour notre sécurité mutuelle. Nous en avons besoin si le virus continue à se répandre. Des divergences au sein de l’UE doivent être évitées et la commission est prête à  jouer son rôle de coordination entre les états membres si nécessaire ».

(Avec AFP)

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.