Accéder au contenu principal

Lubrizol inculpé après l’incendie de son usine chimique à Rouen

Au total, 9505 tonnes de produits chimiques avaient brûlé dans l'incendie le 26 septembre qui avait provoqué un nuage de fumée noire de 22 km de long.
Au total, 9505 tonnes de produits chimiques avaient brûlé dans l'incendie le 26 septembre qui avait provoqué un nuage de fumée noire de 22 km de long. REUTERS/Pascal Rossignol

C’était le 26 septembre dernier : un incendie touchait la zone de stockage de l’usine de produits chimiques de la société Lubrizol à Rouen, à l’ouest de Paris. Un épais panache de fumée noire se formait alors atteignant 70 km de long. Ce jeudi, l’entreprise est inculpée pour les dégâts environnementaux causés par cet incendie.

Publicité

La société Lubrizol France est mise en examen pour deux raisons principales : tout d’abord le déversement de substances nuisibles dans les eaux souterraines, superficielles ou de la mer, ensuite pour des manquements dans l’exploitation de son usine ayant porté une atteinte grave à la santé, la sécurité et l’environnement, notamment la faune, la flore la qualité de l’air du sol et de l’eau.

Les enquêteurs ont mis en lumière une insuffisance des moyens de détection incendie sur les lieux de stockage extérieurs, du réseau d’égouts et du dimensionnement de la réserve d’eau. Ce dernier point est particulièrement important, puisque les autorités environnementales avaient demandé à l’entreprise dès 2006 d’augmenter cette réserve d’eau pour justement lutter contre ce type d’accident.

L’entreprise Normandie Logistique, dont les entrepôts jouxtent l’usine Lubrizol, a, elle, été placée sous le statut de témoin assisté.

Cette enquête n’a pas pour l’instant permis de déterminer les causes exactes de l’incendie qui avait détruit plus de 5 200 tonnes de produits chimiques et suscité de vives inquiétudes au sein de la population.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.