Accéder au contenu principal
Israël / Territoires palestiniens

Opération «Plomb durci» à Gaza : un tireur d'élite israélien inculpé d'homicide sur des civils palestiniens

(Photo : Reuters)

Plus d'un an et demi après la fin de l'offensive israélienne à Gaza, la justice militaire décide de poursuivre un de ses soldats pour homicide. Le 4 janvier 2009, il a abattu deux Palestiniennes qui marchaient dans un groupe brandissant un drapeau blanc. L’information a été annoncée le 6 juillet 2010 par l’armée israélienne. C'est la première inculpation de ce genre.

Publicité

Avec notre correspondante à Jérusalem, Catherine Monnet

Le 4 janvier 2009, huit jours après le déclenchement de l'opération « Plomb durci », une trentaine de civils palestiniens s'approchent des troupes israéliennes, drapeaux blancs à la main. Sans raison apparente, un soldat ouvre le feu et tue une femme de 64 ans et sa fille de 35 ans. Cet incident rapporté par l'organisation israélienne B'Tselem figure également dans le rapport Goldstone.

D'autres témoignages rapportent d'autres histoires similaires, mais dans ce cas, le procureur général de l'armée a estimé qu'un « sergent-chef, qui servait comme tireur d'élite, avait délibérément visé un individu sans avoir reçu d'ordre de ses supérieurs et intentionnellement ouvert le feu », en direction d'un groupe de civils qui brandissaient un drapeau blanc.

Pour cette enquête, une dizaine de Palestiniens et de soldats ont été interrogés. En tout, ce sont plus de 400 officiers et combattants qui ont été entendus dans le cadre des différentes investigations ouvertes par l'armée israélienne.

Une seule inculpation pour homicide a été prononcée. La plupart des autres cas ont été classés sans suite. Mais une nouvelle enquête criminelle doit être ouverte autour du bombardement de la maison de la famille Samouni, alors qu'une centaine de personnes se trouvaient à l'intérieur.

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.