Accéder au contenu principal
Iran

Le régime iranien organise sa journée de «haine»

Une benne à ordures incendiée au cours d'affrontements entre manifestants et policiers à proximité de la place Azadi, à Téhéran, le 14 février 2011.
Une benne à ordures incendiée au cours d'affrontements entre manifestants et policiers à proximité de la place Azadi, à Téhéran, le 14 février 2011. REUTERS

En Iran, le pouvoir organise ce vendredi 18 février 2011 des contre- manifestations, après les rassemblements de l'opposition lundi dernier. Le régime iranien appelle à une journée de « haine » et de « colère » qui vise les chefs de l'opposition Mir Hossein Moussavi et Medhi Karoubi. L'ancien Premier ministre et l'ex-chef du Parlement sont accusés de trahison pour avoir mobilisé des milliers de personnes le 14 février contre le gouvernement. .

Publicité

Le régime iranien aurait-il peur d'une révolution à l'égyptienne ou à la tunisienne ? En appelant à cette journée de haine et de colère contre l'opposition, il compte en tout cas faire une démonstration de force. Les manifestations organisées par le pouvoir sont programmées un vendredi, juste après la grande prière, pour rassembler le plus de monde possible.

Depuis que des milliers de personnes ont manifesté contre le régime lundi, à Téhéran et dans plusieurs villes de province, les leaders de l'opposition réformatrice Mir Hossein Moussavi et Medhi Karoubi, sont la cible de toutes les attaques. Des députés conservateurs réclament leur mort, le chef de l'autorité judiciaire les accuse de trahison, ils seraient, selon lui, les supports d'Israël et des Etats-Unis.

Même l'ex-président Rafsandajni, qui avait pourtant soutenu Mir Hossein Moussavi lors de l'élection présidentielle de 2009, s'est rallié aux diatribes du pouvoir.

Moussavi et Karoubi, assignés à résidence, ne désarment pas pour autant. Sur leur site internet, ils appellent à de nouveaux rassemblements dimanche prochain, officiellement pour honorer la mémoire des deux victimes tuées dans la manifestation de lundi à Téhéran.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.