Accéder au contenu principal
Moyen-Orient

Tensions diplomatiques entre le Koweit et l’Iran

Leshonai

Le Koweit accuse l’Iran d’espionnage sur fond de troubles confessionnels entre Téhéran et les Etats du Golfe persique.

Publicité

Deux Iraniens et un Koweïtien, arrêtés il y a près d’un an, sont accusés par le Koweit d’avoir transmis aux Gardiens de la Révolution, le bras armé du régime iranien, des informations sur l’armée koweïtienne et sur les forces américaines basées dans l’émirat.

L’Iran a toujours démenti ces accusations, mais en début de semaine, la justice koweïtienne a condamné à mort les espions supposés et l’émirat a décidé parallèlement d’expulser des diplomates iraniens. Téhéran qualifie ces accusations de mensongères et dénonce une conspiration contre les pays musulmans.

Les relations entre les deux Etats depuis la révolution iranienne ont le plus souvent été mauvaises. Cette nouvelle dégradation des liens entre la monarchie sunnite et la théocratie chiite ne surprend guère les observateurs à un moment où d’autres monarchies de la région, notamment Bahreïn et l’Arabie Saoudite, ainsi que les Etats-Unis, soupçonnent l’Iran de chercher à provoquer des troubles confessionnels dans les Etats du Golfe.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.