Accéder au contenu principal
KOWEIT / IRAK

Le Koweït renforce la sécurité sur l'île de Boubiyan

Ce sont les opérations de construction du port koweïtien Moubarak el-Kabir sur l'île de Boubiyan (ici en rouge) qui provoquent la colère de l'Irak.
Ce sont les opérations de construction du port koweïtien Moubarak el-Kabir sur l'île de Boubiyan (ici en rouge) qui provoquent la colère de l'Irak. wikipedia

Au Koweït, les autorités ont annoncé avoir renforcé la sécurité autour d’un port en construction. Un projet qui ravive les tensions avec le voisin irakien. Bagdad craint en effet une baisse de ses activités portuaires et accuse le Koweït de violer son territoire maritime. Une accusation que rejette l’émirat. Le déploiement de nouvelles mesures de sécurité semble désormais traduire la crainte d’une nouvelle invasion irakienne.

Publicité

Avec notre correspondante à Bagdad, Fatma Kizilboga

Kazem al-Chemmari a beau répéter aujourd’hui que ses propos ont été mal interprétés, le mal est fait. Ce député irakien déclarait la semaine dernière que les forces de sécurité de son pays pouvaient facilement envahir le Koweït. Un scénario vraisemblablement pris très au sérieux par les autorités koweitiennes, qui ont immédiatement renforcé la sécurité autour de ce port en construction.

Un projet qui ravive les tensions entre les deux pays, en pleine compétition portuaire dans le golfe Persique. Bagdad prévoit la mise en place du grand port de Fao au sud du pays, et Koweït, celui de Moubarak. Les deux chantiers sont situés face-à-face, à quelques kilomètres d’intervalle.

Une proximité géographique qui dérange. L’Irak accuse en effet son voisin d’empiéter sur ses eaux territoriales. Des accusations que rejette l’émirat arabe, qui reçoit en ce moment même une délégation irakienne venue constater la situation.

Mais la véritable crainte des Irakiens se situe au niveau économique. Alors que le pays est en pleine reconstruction, les autorités irakiennes craignent de perdre jusqu’à 60% de leurs activités portuaires si le projet koweïtien aboutissait.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.