Accéder au contenu principal
Irak

L'Irak récupère quelque 216 millions de dollars en France et au Koweït

Le gouvernement irakien a récupéré quelque 216 millions de dollars placés sur des comptes de deux anciens dignitaires du régime de Saddam Hussein dans des banques en France et au Koweït, selon la commission irakienne de lutte contre la corruption. L’Irak sort ainsi petit à petit des sanctions imposées par la communauté internationale au lendemain de la deuxième guerre du golfe.

Publicité

Avec notre correspondante à Bagdad,Fatma Kizilboga

Une décision vraisemblablement arrivée à terme jeudi 16 septembre lors d’une réunion tenue entre des responsables du Trésor public français et de l’ambassade irakienne à Paris.

Pour l’heure, Bagdad se garde de communiquer le détail des montants gardés en France. Seul le chiffre global de 210 millions de dollars est annoncé. Des sommes en provenance de banques françaises et koweïtiennes.

Ce type de transferts financiers est désormais rendu possible par l’application d’une décision du Conseil de sécurité de l’ONU, qui prévoie l’allègement des sanctions imposées par la communauté internationale au lendemain de la seconde guerre du Golfe.

Le gouvernement irakien multiplie ainsi les démarches afin de remettre la main sur les millions de dollars placés à l’étranger par l’ancien dictateur Saddam Hussein et sa garde rapprochée. Des sommes que Bagdad prévoit de réinvestir dans la reconstruction du pays, très ralentie par le manque de liquidités.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.