Accéder au contenu principal
Syrie / ONU

Toujours pas d’issue à la crise syrienne à l’ONU

Les manifestants, ici à Homs, ne se découragent pas malgré la répression qui sévit en Syrie.
Les manifestants, ici à Homs, ne se découragent pas malgré la répression qui sévit en Syrie. Reuters

L’ONU demeure impuissante à s’accorder sur une réponse à la crise syrienne. Les négociations sur un projet de résolution ont repris ce mardi 17 janvier après trois semaines d’interruption. La Russie a présenté un nouveau texte d'une dizaine de pages mais il est jugé très insuffisant par l’Europe et les Etats-Unis.

Publicité

Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

C’est le troisième texte présenté par la Russie. Ce nouveau projet de résolution court sur une dizaine de pages. Mais Moscou a simplement repris les amendements demandés par l’Europe et les Etats-Unis, sans prendre position. Certains diplomates occidentaux y voient une manière de gagner du temps, car il faudra de longues discussions pour parvenir à un texte final.

Depuis que les négociations sur la Syrie ont commencé il y a un mois, les réunions ont été rares et pas très productives, les diplomates russes se contentant le plus souvent de prendre des notes. Sur le fond, les différences sont difficilement conciliables. La Russie veut un texte « équilibré » qui condamne aussi bien le gouvernement syrien que l’opposition. Les Occidentaux, eux, se refusent à mettre sur le même plan les forces de sécurité et les manifestants syriens. La Russie refuse également toute idée de sanction contre la Syrie.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.