Accéder au contenu principal
Etats-Unis/Syrie

Etats-Unis : Leon Panetta déconseille une intervention militaire en Syrie

Le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, à Washington, le 14 février 2012.
Le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, à Washington, le 14 février 2012. Reuters/Yuri Gripas

Le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, accompagné du chef d’état-major interarmées, le général Dempsey, a exposé devant la commission des forces armées du Sénat, la position de l’administration Obama à l’égard de la Syrie. Il a souligné qu’une intervention militaire serait beaucoup plus difficile qu’en Libye. Cette prudence n'a pas satisfait les républicains, beaucoup plus favorables à une éventuelle intervention militaire. 

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Bien que le président Obama ait ordonné au Pentagone de préparer un rapport sur ce qu’impliquerait une action militaire, le secrétaire américain à la Défense a clairement indiqué que les Etats-Unis n’agiraient pas unilatéralement.

L’un des problèmes pour aider l’opposition, a-t-il dit, est la multiplicité des groupes qui forment cette opposition : « Nous avons identifié en gros une centaine... Si nous fournissons des armes en Syrie, il faut que nous ayons l’assurance qu’elles ne tomberont pas entre les mains du Hezbollah, du Hamas, ou d’al-Qaïda ».

La prudence recommandée par l’armée n’a toutefois pas satisfait le sénateur John McCain qui est en faveur de frappes aériennes : « Est-ce que vous pouvez nous dire pendant combien de temps encore les tueries peuvent continuer ? Combien de civils doivent encore perdre la vie ? Combien de plus doivent mourir ? 10 000 et plus ? 20 000 et plus ? ».

Leon Panetta, lui, a répondu que les Etats-Unis essayaient de mettre sur pied une coalition internationale sur le modèle de celle de la Libye. Il a aussi exprimé la crainte qu’une intervention militaire, dans un climat de guerre civile, loin d’améliorer la situation, ne l’aggrave.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.