Accéder au contenu principal
SYRIE

Un convoi des observateurs de l'ONU attaqué en Syrie

Une explosion a eu lieu au passage d'un convoi des observateurs de l'ONU comme celui-ci ( photo 8 mai 2012).
Une explosion a eu lieu au passage d'un convoi des observateurs de l'ONU comme celui-ci ( photo 8 mai 2012). REUTERS/Khaled al- Hariri

Le chef des observateurs de l'ONU en Syrie, le général Robert Mood, se trouvait dans un convoi visé ce mercredi matin par l'explosion d'une bombe à l'entrée de Deraa, berceau de la contestation dans le sud du pays. Le général est sain et sauf mais 6 soldats syriens auraient été blessés. Le Conseil national syrien, la principale coalition de l'opposition, a aussitôt accusé le régime du président Bachar el-Assad d'être derrière l'attaque qui, selon le Conseil, vise à éloigner les observateurs du terrain.

Publicité

L’explosion s’est produite à l’entrée de la ville de Deraa, au sud du pays. La charge s’est déclenchée après le passage de quatre véhicules de l’ONU, à bord desquels 13 observateurs des Nations unies avaient pris place, dont le chef de la mission Robert Mood. Ni Robert Mood, ni aucun observateur n’a été blessé, mais six soldats syriens, qui suivaient le convoi, auraient été touchés dans l’explosion.

C'est la première fois qu’un incident de ce type se produit depuis le déploiement il y a un mois des observateurs chargés de surveiller le cessez-le-feu. L'opposition a accusé le régime de Bachar el-Assad d'être derrière cette attaque.

La mission est critiquée par les opposants au régime, qui estiment que l’ONU doit multiplier le nombre d’observateurs sur place. De 60 actuellement, ils seront 300 à la fin du mois. Malgré les violences qui se poursuivent, Kofi Annan, l'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe en Syrie, a défendu mardi la mission des observateurs, qu'il considère comme la dernière chance d'éviter la guerre civile.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.