Accéder au contenu principal
Palestine / France

Mahmoud Abbas s’entretient avec François Hollande à l’Elysée

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à l'Elysée, pour un entretien avec François Hollande, le 6 juillet 2012.
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à l'Elysée, pour un entretien avec François Hollande, le 6 juillet 2012. REUTERS/Philippe Wojazer

Mahmoud Abbas était à Paris ce vendredi 6 juillet. Il a rencontré la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, venue participer à la conférence des Amis de la Syrie, qui s'est félicitée d'un entretien « fructueux ». Le président de l'Autorité palestinienne est ensuite parti à l'Elysée, pour un entretien avec François Hollande qui aura duré une quarantaine de minutes.

Publicité

Les deux hommes s'étaient déjà rencontrés il y a un mois, ce qui ne les a pas empêchés d'aborder de nombreux sujets. En tête, les problèmes financiers de l'Autorité palestinienne. Selon l'Elysée, François Hollande a souhaité lors de cet entretien « que l'ensemble des donateurs se mobilisent ».

« Nous avons parlé de la crise financière de l'Autorité palestinienne, a déclaré Mahmoud Abbas. Nous avons aussi parlé de l'expansion et de l'extension de la colonisation, des agressions continues des colons à l'encontre des citoyens palestiniens, de leurs biens, des églises, des mosquées ; nous avons également abordé le sujet de la réconciliation inter-palestinienne ».

Autre sujet de discussion, la mort de l'ancien président de l'autorité palestinienne et son éventuel empoisonnement au polonium : « Nous avons aussi parlé du décès du président Yasser Arafat qui a été, je le rappelle, soigné en France. Ce sujet apparemment est en train d'être rouvert actuellement, et s'il le faut nous mènerons une enquête. Nous voulons voir s'il y a de nouveaux éléments qui pourraient apparaître ».

Juste avant la rencontre, le négociateur palestinien Saëb Erakat avait indiqué que Mahmoud Abbas allait demander à la France de lui fournir « toute information dont elle dispose ».

Enfin, le processus de paix israélo-palestinien a été évoqué, la France a de nouveau plaidé pour la reprise du dialogue vers une solution négociée.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.