Accéder au contenu principal
Syrie

Syrie: au moins 48 morts dans un triple attentat à Alep revendiqué par un groupe islamiste

A Alep, sur le lieu de l'une des explosions, près de la place Saadallah al-Jabiri, le 3 octobre 2012.
A Alep, sur le lieu de l'une des explosions, près de la place Saadallah al-Jabiri, le 3 octobre 2012. REUTERS/SANA

Au moins 48 personnes, en majorité des militaires de l'armée syrienne régulière, ont été tuées et plusieurs dizaines ont été blessées dans la série d'attentats qui a secoué ce mercredi 3 octobre 2012 le centre d'Alep, la grande métropole du nord de la Syrie. La triple attaque a été revendiquée dans la soirée par le groupe islamiste Front al-Nosra.

Publicité

Deux voitures ont d'abord explosé à une minute d'intervalle vers 8h heure locale, dans deux rues proches d'un club d'officiers donnant sur la célèbre place Saadallah al-Jabiri, a affirmé une source militaire. Une troisième a explosé à 150 mètres de la place, à Bab al-Jnein, un quartier à l'entrée de la vieille ville, théâtre d'âpres combats depuis plusieurs jours.

Qualifiant ces attentats de « terroristes », la télévision officielle al-Ikhbariya a montré d'énormes destructions sur la place, avec au moins deux immeubles totalement effondrés et des cadavres recouverts de débris. La télévision d'Etat a également signalé une quatrième déflagration dans le secteur de Bab al-Jnein.

Les nombreux bâtiments gouvernementaux situés dans le secteur ont été fermés.

Ces explosions ont fait beaucoup de destructions, tout le monde a entendu ces explosions

Dans la soirée, le groupe jihadiste Front Al-Nosra a revendiqué la triple attaque. Selon Rami Abdurahmane, le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), qui évoquait déjà cette hypothèse dans la matinée sur RFI, ce groupe armé a à son actif de nombreuses attaques similaires, indiquant que la dimension jihadiste occupe une place de plus en plus importante dans les rangs des révolutionnaires.

Honnêtement, nous ne savons pas qui se cache derrière ces attentats.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.