Accéder au contenu principal
Syrie

Syrie: le palais du président Bachar el-Assad visé par des tirs de mortier

Des attaques se sont déroulées dans le quartier de Mazzé, non loin du palais présidentiel, visant la minorité alaouite.
Des attaques se sont déroulées dans le quartier de Mazzé, non loin du palais présidentiel, visant la minorité alaouite. REUTERS/SANA/Handout

Un temps épargnée par les combats, la capitale syrienne Damas est désormais au centre des violences. Les attaques des rebelles ont visé, ce mercredi 7 novembre, le palais présidentiel et le quartier résidentiel qui l’entoure. Des attentats ont fait plus de 30 victimes dans deux zones peuplées par les alaouites, communauté proche du clan Assad au pouvoir. Par ailleurs, des affrontements entre des Palestiniens pro et anti-gouvernementaux ont fait dix morts.

Publicité

Le palais du président syrien Bachar el-Assad a été visé par des tirs de mortier. Les rebelles ont manqué leur cible, mais l’attaque témoigne de leurs capacités croissantes à frapper au cœur de la capitale. On ignore si le président, qui dispose de plusieurs résidences à Damas, se trouvait dans son palais au moment des tirs.

Des obus sont tombés également sur le quartier voisin de Mazzé, visé déjà, avec celui de Qoudsaya, par des attentats à la bombe et à la voiture piégée. Les deux sont peuplés en majorité par la communauté des alaouites, une branche du chiisme minoritaire en Syrie, mais considérée comme proche du pouvoir.

Par ailleurs, des affrontements ont éclaté près du camp de réfugiés de Yarmouk, à Damas, entre les Palestiniens du Front populaire de libération de la Palestine-Commandement général (FPLP-CG), mouvement favorable à Bachar el-Assad, et ceux du Hamas, hostiles au régime syrien. Dix Palestiniens pro-gouvernementaux y ont trouvé la mort. 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.