Accéder au contenu principal
Syrie

Le CICR se dit débordé par l'aggravation de la crise en Syrie

L'Armée syrienne libre distribue l'aide alimentaire reçue du Croissant rouge, près d'Idleb, le 28 octobre 2012.
L'Armée syrienne libre distribue l'aide alimentaire reçue du Croissant rouge, près d'Idleb, le 28 octobre 2012. REUTERS/Asmaa Waguih

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) peine à faire face à l’aggravation de la crise en Syrie. Depuis son arrivée dans le pays, l’institution a les mains liées. Pour toutes ses actions sur le terrain, elle doit passer par le SARC. Le Croissant rouge syrien est l’interlocuteur obligatoire désigné par les autorités syriennes. Mais le président du CICR a indiqué, ce jeudi 8 novembre, que la notion de travail neutre dans l'action humanitaire commençait enfin à être prise en compte par le Croissant rouge syrien.

Publicité

Avec notre correspondant à Genève, Laurent Mossu

Je pense qu'on a réussi à établir un certain rapport de confiance avec le SARC.

La Croix-Rouge internationale ne peut répondre à l’aggravation de la situation en Syrie. Son président, Peter Maurer, a reconnu ce jeudi matin à Genève que le CICR ne pouvait faire face à la détérioration constatée de jour en jour.

Les opérations humanitaires ont certes été grandement multipliées au cours des dernières semaines, mais insuffisamment toutefois pour couvrir tous les besoins.

Nombre de points noirs subsistent, dit Peter Maurer, où l’accès fait défaut. On ignore le sort des populations et leur état, les informations les concernant restant très parcellaires. C’est notamment le cas d’Alep, où les délégués de la Croix-Rouge ne peuvent se rendre.

Le CICR a obtenu un droit de visite des prisons, mais certains centres de détention lui restent fermés.

Evoquant les accusations lancées par certaines ONG, affirmant que le Croissant rouge syrien détourne l’aide internationale au profit des fidèles au régime, le président a fait état d’une collaboration accrue avec l'organisation locale, ne pouvant toutefois exclure certains dérapages.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.