Accéder au contenu principal
Israël / Territoires palestiniens

Frappes sur Gaza et heurts en Cisjordanie, tandis que la diplomatie s’active

La tour Chourouq touchée par une frappe israélienne, le 19 novembre 2012.
La tour Chourouq touchée par une frappe israélienne, le 19 novembre 2012. REUTERS/Majdi Fathi

Une intense activité diplomatique est en cours au Proche-Orient pour tenter de mettre un terme à la violence dans la bande de Gaza et autour de l’enclave palestinienne. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, est arrivé au Caire ce lundi 19 novembre. Il se rendra ensuite en Israël et dans les Territoires palestiniens pour tenter de parvenir à un cessez-le-feu. Sur le terrain, les frappes israéliennes ont fait plus de 30 morts ce lundi. Parmi les faits marquants de la journée : une frappe visant un cadre du Jihad islamique et une victime palestinienne lors d’une manifestation en Cisjordanie.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez

Parmi les opérations de ce lundi, l’armée israélienne a visé un immeuble de Gaza, la tour Chourouq, qui avait déjà été endommagée lors d’un raid ces derniers jours. La tour abrite plusieurs médias, dont la télévision du Hamas.

Si l’aviation israélienne a de nouveau pris pour cible ce bâtiment, c’est que, d’après elle, il servait de cache à des cadres du Jihad Islamique. L’un d’entre eux a été tué lors de la frappe. Il s’agit de Ramez Harb, un chef des Brigades al-Qods, la branche armée du Jihad islamique. Trois autres responsables de l’organisation étaient présents et seraient blessés.

Le Jihad islamique est un mouvement palestinien armé proche de l’Iran, une organisation qui revendique régulièrement des tirs de roquettes en direction d’Israël.

Par ailleurs, on a appris ce lundi la mort d’un Palestinien en Cisjordanie. Il avait été blessé par balle samedi lors d’une manifestation dans le village de Nabi Saleh, au nord de Ramallah. Il a succombé à ses blessures. Un décès qui survient alors que les manifestations sont désormais quotidiennes en Cisjordanie, notamment à Naplouse, dans le nord, et à Hébron, dans le sud, des rassemblements de soutien des Palestiniens de Cisjordanie en solidarité avec ceux de Gaza. Des manifestations émaillées d’affrontements avec l’armée israélienne.


Hamas, Fatah et Jihad islamique promettent « l'unité »

En réactions aux frappes israéliennes sur la bande de Gaza, les dirigeants des mouvements palestiniens Fatah, Hamas et Jihad islamique en Cisjordanie ont appelé à l'unité. Ils ont promis de mettre fin à la division politique en solidarité avec les Palestiniens de la bande de Gaza, notamment lors d'une manifestation à Ramallah.

Si nous devons nous réconcilier, ce doit être sur cette position, en mettant la résistance comme étant la première et l'unique stratégie à adopter pour obtenir nos droits. Nous rejetons les négociations, car nous avons essayé la voie pacifique depuis des années et nous n'avons rien obtenu.

Ihab Al-Ghussein

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.