Accéder au contenu principal
Israël / Territoires palestiniens

Israël suspend provisoirement tout projet d'opération terrestre à Gaza

De jeunes enfants palestiniens au milieu des décombres d'une maison après une frappe israélienne dans le nord de la bande de Gaza, le 20 novembre 2012.
De jeunes enfants palestiniens au milieu des décombres d'une maison après une frappe israélienne dans le nord de la bande de Gaza, le 20 novembre 2012. REUTERS/Suhaib Salem

Israël a décidé de repousser son offensive terrestre dans la bande de Gaza pour donner des chances aux efforts égyptiens visant à établir une trêve entre le Hamas et l'Etat hébreu, a annoncé ce mardi 20 novembre un haut responsable israélien. Plus de 100 Palestiniens ont été tués depuis le lancement mercredi par l'armée israélienne de l'opération «Pilier de défense» contre les groupes armés dans la bande de Gaza.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez

Benyamin Netanyahu et les huit principaux ministres de son gouvernement se sont réunis lundi soir. Rien n’a été officiellement annoncé : ni l’ordre du jour, ni le résultat, mais selon la presse, la discussion a été consacrée à l’étude d’une proposition égyptienne pour une trêve entre l’Etat hébreu et les groupes palestiniens de Gaza.

Pour laisser une chance à la négociation, Israël a annoncé ce mardi 20 novembre  suspendre le lancement d’une opération terrestre à Gaza.

Dans un premier temps, l’Etat hébreu et le Hamas pourraient accepter de respecter une accalmie de 24h ou 48h, le temps de finaliser les paramètre d’une trêve de longue durée.

Le Hamas demande la levée du blocus israélien de la bande de Gaza et la fin des assassinats ciblés. Reste à savoir quels gestes Israël peut accepter dans ce domaine et quelle sera la contrepartie en terme de sécurité pour les habitants du Sud d’Israël, qui vivent à portée des roquettes palestiniennes.

Les heures qui viennent devraient être décisives et c’est pour inciter les uns et les autres à choisir la voie de l’apaisement, que le secrétaire général de l’ONU poursuit ses entretiens. Après l’Egypte, Ban Ki-moon est attendu en Israël et à Ramallah.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.