Accéder au contenu principal
Syrie

Syrie: des enfants soldats dans les rangs de la rébellion, selon une ONG

Patrouille de l'Armée syrienne libre vers Idlib, le 22 octobre 2012.
Patrouille de l'Armée syrienne libre vers Idlib, le 22 octobre 2012. REUTERS/Muhammad Najdat Qadour/Shaam News Network/Handout

Human Rights Watch accable la rébellion syrienne. Selon l’ONG, les révolutionnaires emploieraient des enfants dans les combats qui les opposent aux forces de Bachar el-Assad. Dans un rapport publié ce jeudi 29 novembre, l’organisation affirme avoir interrogé certains de ces enfants soldats. Human Rights Watch appelle les chefs de l’opposition syrienne à mettre fin à ce genre de pratique.

Publicité

Ils sont cinq, ils ont entre 14 et 16 ans, ils ont porté les armes, fait le guet, servi dans des brigades de l’opposition à Homs, Derra ou Idlib. Human Rights Watch affirme les avoir rencontrés, avoir recueilli leur témoignage.

« Quand les gens sur place décident de s'engager dans le conflit armé y compris quand ils ont 16 ans ou 17 ans, c'est leur responsabilité, dit Jean-Marie Fardeau, directeur France de Human Rghts Watch. Mais nous, notre responsabilité c'est de dire aux commandants de ces forces armées de la rébellion que ça reste illégal du point de vue du droit international d'utiliser des enfants soldats, même s'ils sont volontaires ». 

Mais entre le droit international et la réalité sur le terrain, il y a un véritable fossé. Mohamed Said, militant proche des révolutionnaires à Alep, reconnaît que beaucoup d’enfants syriens se portent volontaires. Mais jamais l’Armée syrienne libre ne les a envoyés sur le front : « Il ne manquerait plus qu'on laisse les hommes et qu'on envoie les enfants combattre. C'est vrai qu'il y a des jeunes âgés de 18 ans qui se portent volontaires pour soutenir la révolution. Mais cela reste vraiment une minorité. Dans les bases militaires, ils ne sont là que pour servir le thé et le café. Ils ne sont jamais envoyés au front ».    

Human Rights Watch n’est pas la seule organisation à dénoncer l’utilisation d’enfants soldats. Selon un groupe d'opposition syrienne basé en Espagne, depuis le début du conflit, au moins 17 enfants sont morts en combattant dans les rangs de l'armée syrienne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.