Accéder au contenu principal
Syrie / Jordanie

Les «Amis de la Syrie» à Amman pour préparer la conférence de paix de Genève

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry pendant une conférence de presse organisée à Amman, le 22 mai 2013.
Le secrétaire d'Etat américain John Kerry pendant une conférence de presse organisée à Amman, le 22 mai 2013. REUTERS/Jim Young

La Jordanie accueille depuis ce mercredi 22 mai la conférence des « Amis de la Syrie ». Une réunion en présence de l'opposition syrienne et, bien sûr, les ministres français, britannique et américain des Affaires étrangères. Objectif : préparer la conférence de paix de Genève en juin prochain. Il s'agit aussi de préparer un gouvernement de transition, un gouvernement de l'après-Bachar el-Assad.

Publicité

Avec notre correspondante à Amman, Angélique Férat

Cette fois, Washington et Moscou sont déterminés a préparer l'« après-conflit ». Pour John Kerry, le secrétaire d’Etat américain, il s'agit de mettre fin aux combats. Personne ne gagnera quoi que ce soit à laisser pourrir cette guerre. Il a bien souligné que les gains récents de l'armée de Bachar el-Assad sur le terrain ne change pas le problème. Il faut une solution politique et la communauté internationale est déterminée à la trouver.

Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères, est présent également à cette conférence : « La France réaffirme son soutien plein et entier à la coalition nationale syrienne. La deuxième idée, c’est que la France apporte son soutien à la perspective d’une conférence à Genève, à condition que le succès puisse être au rendez-vous, ce qui signifie un certain nombre de choses en termes de participation et en termes d’ordre du jour. Il n’est pas question d’aller à Genève si c’est pour échouer, ce serait une grande déception. Donc, il y a des conditions à réunir et nous allons en discuter ce soir. »

L’opposition syrienne n'a pas encore confirmé sa présence le mois prochain à Genève. La Syrie, elle, a déjà publié une liste de cinq personnalités qui pourraient s'y rendre.
L’ambassadeur syrien en Jordanie a dénoncé la tenue de cette conférence. Pour lui, il s'agit d’un plan israélo-américain pour détruire la Syrie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.