Accéder au contenu principal
France / Liban

Paris veut que le Hezbollah figure sur la liste européenne des groupes terroristes

Des supporters du Hezbollah accompagnent l'un des leurs, mort à Qousseir (Syrie), lors de funérailles organisées le 22 mai à Sidon, au Sud-Liban.
Des supporters du Hezbollah accompagnent l'un des leurs, mort à Qousseir (Syrie), lors de funérailles organisées le 22 mai à Sidon, au Sud-Liban. REUTERS/Ali Hashisho

Changement de cap important en France : Paris a décidé de soutenir l'inscription de la branche militaire du Hezbollah sur la liste européenne des groupes terroristes. Jusqu’à présent, les autorités françaises s'y refusaient, mais de nouveaux éléments ont changé la donne, à commencer par l'implication de la milice libanaise dans le conflit syrien.

Publicité

C'est Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères, qui l'a fait savoir à des journalistes au cours d'un déplacement en Jordanie : après avoir refusé de le faire durant des années, par crainte de représailles contre les casques bleus français présents au Sud-Liban, Paris s’apprête donc soutenir l'inscription de la branche militaire du Hezbollah sur la liste européenne des groupes terroristes.

Pour justifier ce changement de politique, le chef de la diplomatie française avance d'abord comme argument la conviction acquise par la justice bulgare, à savoir que le Hezbollah est impliqué dans un attentat meurtrier perpétré en territoire bulgare en juillet dernier. Ensuite, Laurent Fabius évoque l'engagement militaire direct du Hezbollah dans le conflit syrien. Et c'est sans doute l'argument qui a fait basculer la position française.

Paris change de cap mais en restant prudent : le Quai d'Orsay précise que c'est la branche militaire du Hezbollah qui est concernée, et non pas le mouvement en tant que tel. En outre, il faudra parvenir à l'accord des Vingt-Sept Etats membres de l'Union européenne pour aboutir à une éventuelle décision, ce qui semble difficile étant donné les réticences de plusieurs pays, à commencer par l'Espagne et l'Italie.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.