Accéder au contenu principal
Syrie

Sergueï Lavrov et John Kerry à Paris pour faire avancer la conférence de paix sur la Syrie

John Kerry, secrétaire d’Etat américain (d.) et Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, se sont rencontrés ce lundi 27 mai à Paris.
John Kerry, secrétaire d’Etat américain (d.) et Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, se sont rencontrés ce lundi 27 mai à Paris. REUTERS/Jim Young

Les responsables des diplomaties américaine et russe, John Kerry et Sergueï Lavrov, ont discuté ce lundi soir à Paris de la préparation de la conférence internationale sur la Syrie. A l’origine de cette initiative, ils espèrent pouvoir tenir la conférence à la mi-juin, probablement à Genève. Ils ont été rejoints pour diner dans un grand hôtel parisien par le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

Publicité

Le tête-à-tête entre John Kerry et Serguei Lavrov était centré sur la préparation de la conférence de paix. Il s’agit notamment de fixer une date qui permette à toutes les parties d’être à la table de négociation.

Le gouvernement de Damas est d’accord pour y participer, mais les rebelles, qui ont du mal à s’entendre, n’ont pas encore déterminé leur position, ni donné leur accord. La présence de l’Iran à cette conférence est très discutée, mais n’est pas encore tranchée. La France est hostile à la participation de Téhéran aux négociations de paix.

Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères, a rejoint ses homologues dans la soirée, pour diner dans un grand hôtel parisien. Il avait passé la journée à Bruxelles, où les 27 ont examiné la question de la levée de l'embargo sur les armes à destination de l'opposition syrienne, sans aboutir à une décision au moment de son départ, en début de soirée.

C’est dans le cadre des Nations unies que la date et les noms des participants à la conférence de paix seront dévoilés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.