Accéder au contenu principal
Israël

Israël: graffitis anti-chrétiens en plein cœur de Jérusalem

L'église chrétienne de la Dormition, sur le Mont-Sion, Jérusalem, Israël.
L'église chrétienne de la Dormition, sur le Mont-Sion, Jérusalem, Israël. Wikimedia

Des graffitis anti-chrétiens ont été découverts sur une église de Jérusalem. Ces incidents deviennent de plus en plus fréquents et la police israélienne soupçonne des extrêmistes de droite.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez

« Les chrétiens sont des singes, les chrétiens sont des esclaves. » Les insultes ont été écrites à la bombe de peinture sur les murs de l’église de la Dormition, qui se dresse sur le mont Sion, juste à côté des murailles de la Vieille Ville de Jérusalem. Des voitures garées à proximité de l’édifice ont également été vandalisées.

Un autre graffiti, « Havat Maon », fait référence à une colonie sauvage de Cisjordanie. La police israélienne attribuerait cet acte de malveillance à des colons radicaux. ll s’agirait donc d’un nouvel épisode du « Price tag », « prix à payer ». Une tactique qui consiste, pour la frange la plus extrême de la droite israélienne, à s’en prendre à des propriétés palestiniennes ou chrétiennes.

Mais d’autres églises et monastères de Jérusalem et de ses alentours ont ainsi été la cible de graffitis haineux ces derniers mois. Mercredi 29 mai, une dizaine de voitures palestiniennes ont par ailleurs été incendiées en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

La date n’a pas été choisie au hasard : ce jour-là marquait la fin du mois de deuil observé après l’assassinat d’un colon par un Palestinien en Cisjordanie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.