Accéder au contenu principal
Palestine

Le Premier ministre palestinien démissionne après deux semaines à son poste

Rami Hamdallah, ici lors d’une conférence de presse commune avec Catherine Ashton en Cisjordanie, ce mercredi 19 juin.
Rami Hamdallah, ici lors d’une conférence de presse commune avec Catherine Ashton en Cisjordanie, ce mercredi 19 juin. REUTERS/Mohamad Torokman

Rami Hamdallah jette l’éponge après seulement deux semaines en poste et un Conseil des ministres. Le Premier ministre palestinien, nommé au début du mois de juin pour remplacer Salam Fayyad, vient de donner sa démission sur fond, semble-t-il, de divergences avec certains de ses ministres. Le président palestinien Mahmoud Abbas n’a pas encore dit s’il acceptait ou non sa démission.

Publicité

Avec notre correspondante à Ramallah, Emilie Baujard

La démission, inattendue, est aussi inexpliquée pour l’instant. Certaines sources parlent de désaccord entre Rami Hamdallah et ses deux vice-Premiers ministres, mais aussi avec le président palestinien, qui ne lui laisserait pas assez de marge de manœuvre.

L’ancien président de l’université de Naplouse s’est peut-être senti à l’étroit dans ce costume de politicien qu’il enfilait pour la première fois. Et à l’étroit, aussi, face aux luttes de pouvoir au sein du Fatah, le parti de Mahmoud Abbas.

La crise politique relancée

Finalement, il semble se heurter aux mêmes problèmes que son prédécesseur, Salam Fayyad, qui avait menacé de démissionner à plusieurs reprises. Rami Hamdallah, lui, n’a pas pris de détour. Sitôt sa lettre de démission déposée, il est rentré chez lui, à Tulkarem, dans le nord de la Cisjordanie, écrivant le nouveau chapitre de cette crise politique palestinienne.

Un chapitre que les Palestiniens aimeraient bien clore une bonne fois pour toutes. Eux qui attendent depuis des années un gouvernement d’unité nationale et des élections générales.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.