Accéder au contenu principal
Syrie

Syrie: affrontements accrus entre milices kurdes et al-Qaïda

Le territoire syrien.
Le territoire syrien. L. Mouaoued/RFI

En Syrie, des combats de plus en plus fréquents opposent des milices kurdes aux troupes d'al-Qaïda dans le Nord-Est du pays. Depuis le vendredi 16 août, al-Qaïda a lancé une offensive contre plusieurs positions tenues par les Kurdes. Dix-sept personnes ont été tuées. Pourtant les Kurdes syriens et al-Qaïda sont tous deux engagés contre le régime de Bachar el-Assad.

Publicité

Al-Qaïda a attaqué plusieurs villages kurdes en juillet. L’organisation accuse les Kurdes d’avoir trahi la révolution. En retour les milices kurdes reprennent la ville de Ras el-Aïn, celle-là même qu'al-Qaïda vient d'attaquer. Les partis kurdes parlent de nettoyage ethnique envers la population locale de la part des extrémistes sunnites. Le bilan serait de dizaines de morts et de centaines de disparus, une information non confirmée de sources indépendantes. Et début août, la tension monte encore d’un cran avec la mort du chef kurde Issa Amo, tué dans l'explosion de sa voiture.

Les milices kurdes combattent Bachar el-Assad et al-Qaïda

Tout en soutenant la révolution, les partis kurdes ont pris leur distance avec l'opposition syrienne dans laquelle ils ne se reconnaissent pas. Depuis un an, les Kurdes gèrent le Nord-Est du pays et ne combattent pas aux côtés de l'Armée syrienne libre. En outre, intelligemment, Damas a retiré ses troupes : il n'y a plus d'arrestations ni de destructions. Un geste politique habile.

Enfin, l'opposition syrienne s'est mis les milices kurdes à dos. Celles-ci veulent la promesse que les Kurdes syriens auront une province autonome, comme leurs frères irakiens. Et la réponse du Conseil national syrien est un 'non' catégorique.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.