Accéder au contenu principal
SYRIE/ONU

Les enfants syriens réfugiés, une génération sacrifiée

Des enfants syriens dans le camp de réfugiés Al Zaatari en Jordanie. Le 26 septembre 2013.
Des enfants syriens dans le camp de réfugiés Al Zaatari en Jordanie. Le 26 septembre 2013. REUTERS/Muhammad Hamed

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a mené une enquête approfondie dans les camps de réfugiés syriens. Il s’inquiète du sort des enfants. Après 32 mois de conflit, ce sont les premières victimes, souvent coupées de leur famille. Orphelins ou séparés d'une mère ou d'un père restés au pays pour combattre, ou morts sous les bombes, ils forment « une génération sacrifiée », dit le HCR.

Publicité

Avec notre correspondant à Genève, Laurent Mossu

Ils sont plus d’1,1 million dans les camps ouverts en Jordanie et au Liban, profondément traumatisés et présentant des séquelles psychologiques et physiques graves.

Souvent seuls, sans père ni mère, les enfants réfugiés syriens sont à la merci de toutes les exploitations. D’autres sont contraints au travail, devenu le principal soutien familial. Dès l’âge de 7 ans, ils remplissent des tâches diverses dans les commerces et les boutiques.

Le salaire des enfants nourrit une famille sur deux

L’étude du HCR rapporte que dans 11 des 12 gouvernorats de Jordanie, près d’un ménage sur deux survit en partie ou totalement grâce au salaire d’un enfant. Bien peu vont à l’école. Ils vivent dans l’exclusion et l’insécurité.

A (RE) ECOUTER : Liban: les enfants de réfugiés syriens sur les bancs de l'école

Au total, 70 000 familles de réfugiés sont sans père, resté dans le pays pour combattre ou mort à la guerre. D’ailleurs, à l’intérieur des camps, de jeunes garçons sont formés au combat en vue d’un retour en Syrie. Le Haut Commissaire parle d’une génération d’innocents sacrifiés et d’une honte pour la communauté internationale.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.