Accéder au contenu principal
Emirats arabes unis

Amnesty international dénonce la répression aux Emirats arabes unis

Dans un rapport publié à quelques jours du Grand prix de Formule 1 d'Abou Dhabi, Amnesty évoque un climat de peur qui s'est emparé du pays depuis 2011.
Dans un rapport publié à quelques jours du Grand prix de Formule 1 d'Abou Dhabi, Amnesty évoque un climat de peur qui s'est emparé du pays depuis 2011. Miguel Salmeron

Amnesty International publie un rapport accusateur à quelques jours du Grand prix de Formule 1 qui aura lieu aux Emirats arabes unis. Derrière le clinquant et le dynamisme de façade affiché se cache une politique de répression systématique, selon ce rapport. Cette répression vise toutes formes de contestation du pouvoir en place. Une politique mise en place au printemps 2011 selon l'ONG Amnesty International et qui n'a pas cessé depuis.

Publicité

En 2011, il y a eu 133 personnes de profils divers qui ont signé un appel exigeant simplement des élections démocratiques, exigeant le suffrage universel. Et suite à cet appel, somme toute assez raisonnable, on a assisté à une vague d'arrestations, de disparitions forcées, de harcèlements, de surveillances des militants, de fermetures d'organisations de la société civile...

Dominique Curis de l'ONG Amnesty International

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.