Accéder au contenu principal
Iran / Nucléaire

Nucléaire iranien: des prolongations pour les négociations?

Les négociateurs iraniens sur le balcon du palais Coburg, à Vienne, le 22 novembre 2014.
Les négociateurs iraniens sur le balcon du palais Coburg, à Vienne, le 22 novembre 2014. REUTERS/Leonhard Foeger

A Vienne en Autriche, l’Iran et le groupe 5+1 (c’est-à-dire les Etats-Unis, la Chine, la Grande-Bretagne, la France, la Russie et l’Allemagne), ont repris leurs discussions pour tenter de conclure un accord sur le dossier du nucléaire et du programme controversé de Téhéran. Ce dimanche 23 novembre cependant, l’Iran n’exclut pas de prolonger les pourparlers d’une année.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Vienne, Sami Boukhelifa

L’Iran, comme les grandes puissances, d’ailleurs, envisagent les prolongations des négociations sur le nucléaire iranien. Les diplomates qui négocient ici à Vienne font juste preuve de réalisme. Ils discutent depuis mardi dernier et en cinq jours de pourparlers, il n’y a pas eu la moindre avancée.

Toutefois, pas question pour eux de finir sur un échec. Et c’est pour cela qu’ils mettent désormais sur la table la possibilité d’un accord politique. En effet, cet accord engloberait les dossiers principaux, c’est-à-dire la capacité d’enrichissement de la République islamique, mais aussi un calendrier de levée des sanctions. Les détails techniques quant à eux seront mis dans des annexes et négociés durant les prochains mois, d’où les déclarations d’un diplomate iranien ce dimanche. Il parle « d’une nouvelle échéance à six mois, voire une année ».

Ces affirmations concordent en tout cas parfaitement avec ce que révélait à RFI samedi une source diplomatique occidentale. Mais ce n’est pas pour autant que les négociateurs vont baisser les bras. Ce scénario n’est pas tranché. Ce n’est pour le moment qu’une simple option qui pourrait être confirmée ce dimanche soir, si d’ici là, aucun progrès n’est enregistré.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.