Accéder au contenu principal
Syrie / EI

Syrie: près de 2000 personnes exécutées par le groupe Etat islamique

Un membre de l'EI brandit un drapeau du groupe jihadistes à Raqqa, en Syrie, après l'annonce de la création d'un «califat islamique», le 29 juin 2014.
Un membre de l'EI brandit un drapeau du groupe jihadistes à Raqqa, en Syrie, après l'annonce de la création d'un «califat islamique», le 29 juin 2014. REUTERS/Stringer

Près de 2 000 personnes en Syrie, dont la moitié des membres d'une importante tribu sunnite, ont été exécutées par le groupe Etat islamique (EI) depuis l'annonce fin juin de l'établissement de son « califat ». C'est ce qu'a rapporté ce dimanche une ONG.

Publicité

Pour l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) qui se base sur un large réseau de sources civiles, médicales et militaires, pas moins de 1 878 personnes ont été exécutées par les partisans de l’organisation Etat islamique en Syrie depuis l'établissement du califat le 28 juin dernier.

Ces victimes ont été abattues par balle, décapitées ou encore lapidées jusqu'à la mort. Et cela s'est déroulé dans les provinces de Deir Ezzor (est), de Hassaka (nord-est), de Raqqa, de Alep (nord), de Homs et de Hama (centre).

Sur les 1 878 tués, 1 175 sont des civils, quatre sont des enfants et huit sont des femmes. Parmi ces morts également, 930 appartiennent à la tribu sunnite des Chaïtat, qui avait pris les armes contre le groupe EI durant l'été dans l'est de la Syrie.

Les partisans de l’organisation Etat islamique ont exécuté également 502 soldats et miliciens favorables au régime syrien lors de combats ou après les avoir enlevés. Ils ont également tué 120 de leurs propres membres qui ont tenté de fuir pour revenir dans leur pays respectif et 80 rebelles syriens et membres du groupe rival, le Front al-Nosra, la branche syrienne d'al-Qaïda. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.