Accéder au contenu principal
Irak

L'armée irakienne est entrée dans Tikrit, contrôlée par le groupe EI

Un tank de l'armée irakienne photographié à al-Alam, le 10 mars 2015.
Un tank de l'armée irakienne photographié à al-Alam, le 10 mars 2015. REUTERS/Thaier Al-Sudani

Après dix jours d’intenses combats, et après avoir repris al-Alam, un faubourg situé au nord de Tikrit, mardi, l’armée d'Irak et les milices chiites ont réussi une première incursion dans Tikrit, l'ancien fief de Saddam Hussein contrôlé par l’organisation Etat islamique. Chasser les jihadistes de cette ville reste leur principal objectif.

Publicité

Pour la reprise de Tikrit l’armée irakienne appuyée par les milices chiites a lancé son offensive à partir de plusieurs axes stratégiques. Une première victoire d’abord dans le sud. La semaine dernière la ville d’al-Dour a été reprise. Et puis dans le nord désormais avec la reconquête d’al-Alam. Ces deux villes, deux positions importantes, étaient considérées comme les derniers verrous avant une possible grande offensive contre Tikrit.

Avec leur reprise, la voie semble donc s’ouvrir désormais devant les forces de sécurité irakiennes qui viennent d’entrer dans Tikrit avec la ferme intention de chasser les combattants de l’organisation Etat Islamique. Des officiers irakiens ont indiqué combattre actuellement pour nettoyer le quartier de Qadisiyah, à Tikrit.

Une étape après l’autre, la reprise de cette ville affaiblirait considérablement les jihadistes et l’organisation Etat Islamique en est parfaitement consciente. Elle est déterminée à défendre cette région jusqu’au bout. Des renforts jihadistes ont quitté leur position plus au nord, pour rejoindre la ville de Tikrit, et renforcer leur défense sur place.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.