Accéder au contenu principal
Israël

Israël: une manifestation d’Israéliens d’origine éthiopienne dégénère

Heurts entre forces de l'ordre et manifestants après une mobilisation d'Israéliens d'origine éthiopienne contre les violences policières, le 30 avril.
Heurts entre forces de l'ordre et manifestants après une mobilisation d'Israéliens d'origine éthiopienne contre les violences policières, le 30 avril. REUTERS/Ronen Zvulun

Près de 2000 Israéliens d'origine éthiopienne ont manifesté jeudi 30 avril à Jérusalem, pour protester contre les violences policières et le racisme dont ils s'estiment victimes. Des heurts ont éclaté avec les forces de l'ordre.

Publicité

Avec notre correspondante à Jérusalem,  Murielle Paradon

L'ambiance était tendue jeudi soir près de la résidence du Premier ministre à Jérusalem alors que des policiers tentaient de disperser une manifestation. Les protestataires sont des Israéliens d'origine éthiopienne. Ils sont en colère car un membre de leur communauté, un jeune soldat, a été frappé brutalement par des policiers. La scène, filmée, a beaucoup choqué.

« Un soldat d'origine éthiopienne était dans la rue et trois policiers sont arrivés et l'ont frappé. Il ne faisait rien. Ca arrive souvent, les policiers frappent les gens parce qu'ils sont noirs. Jusqu'ici on est resté calme mais maintenant on a besoin de crier et de dire ce qu'on pense de la police, du gouvernement en Israël, le racisme qu'il y a ici », explique une manifestante.

Ces Ethiopiens sont juifs israéliens et ils s'estiment discriminés à cause de la couleur de leur peau. « Nous faisons tous notre armée, nous sommes citoyens d'Israël, certains enfants éthiopiens sont nés en Israël, alors pourquoi tout cela ? », demande une autre manifestante.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a condamné les agissements de certains policiers et appelé au calme. Un important dispositif de sécurité a été déployé dans le centre-ville.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.