Accéder au contenu principal
ISRAEL/ DEFENSE

Raids israéliens sur le Golan syrien, au moins six morts

Une unité d'artillerie israélienne en poste à la frontière syrienne, sur le plateau du Golan, le 28 janvier 2015.
Une unité d'artillerie israélienne en poste à la frontière syrienne, sur le plateau du Golan, le 28 janvier 2015. REUTERS/Baz Ratner

Au moins six personnes ont été tuées dans des raids de l'aviation israélienne menés depuis jeudi soir sur le plateau syrien du Golan. Israël a confirmé des frappes de son aviation, lancées en représailles à des tirs de roquettes tombées dans le Nord israélien et sur la partie du plateau du Golan occupée par l'Etat hébreu.

Publicité

Avec notre correspondante à Jérusalem,  Murielle Paradon

L’armée israélienne est intervenue à nouveau vendredi matin sur le plateau du Golan syrien. Israël dit avoir visé une cellule du Jihad islamique en Syrie soutenue par l’Iran. Elle l’accuse d’être à l’origine jeudi de tirs de roquettes sur Israël. L’organisation palestinienne a toutefois démenti.

Jeudi soir déjà, les Israéliens ont mené 14 attaques sur des positions du régime syrien, Israël tenant Damas pour responsable de la situation. Les échanges de tirs dans la région sont courants. Le Golan syrien, occupé par Israël depuis 1967, est le théâtre de combats internes entre l’armée syrienne et des groupes rebelles.

Il y a parfois des débordements sur le territoire israélien. Mais cette fois, Israël estime avoir été délibérément visé par le Jihad islamique et a donc répliqué. Les Israéliens craignent aussi des attaques du Hezbollah en provenance du Liban voisin. La région sous tension est donc surveillée de près. Benyamin Netanyahou, le Premier ministre israélien, s’y est rendu mardi, accompagné du ministre de la Défense.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.