Accéder au contenu principal
Syrie

Syrie: «progrès» des discussions entre les Etats-Unis et la Russie

Le président russe Vladimir Poutine (au centre) et son ministre de la Défense Sergueï Choïgou (à gauche) assistent à un exercice militaire, le 19 septembre 2015.
Le président russe Vladimir Poutine (au centre) et son ministre de la Défense Sergueï Choïgou (à gauche) assistent à un exercice militaire, le 19 septembre 2015. AFP PHOTO / RIA NOVOSTI / ALEXEI NIKOLSKY

Les États-Unis et la Russie ont fait « des progrès » dans de nouvelles discussions qui ont eu lieu samedi 10 octobre pour éviter des incidents entre leurs avions dans le ciel syrien, a annoncé le Pentagone. Des responsables de la Défense des deux pays ont parlé par vidéo-conférence des mesures qui peuvent être prises par la Russie et la coalition (menée par les États-Unis contre le groupe État islamique (EI) sur la sécurité des vols en Syrie, a précisé le Pentagone. Moscou a affirmé ce samedi avoir frappé 55 cibles de l'EI en Syrie ces dernières 24 heures.

Publicité

Les Russes acceptent en effet de rentrer en pourparlers avec les Etats-Unis afin d’éviter que leurs aviations ne se télescopent.

Pendant une vidéo-conférence entre militaires russes et américains, Washington a d’ores et déjà émis des propositions pour sécuriser le ciel syrien. Des propositions que le ministère russe de la Défense a jugé possible d’appliquer prochainement.

Observer une distance de sécurité fixe, communiquer dans une langue commune et surtout utiliser les mêmes fréquences radio afin de recevoir les appels de détresse de tous les appareils, telles sont les suggestions formulées par les Etats-Unis pour assurer aux pilotes une protection minimale.

Ces négociations interviennent alors que jeudi 8 octobre encore, les Etats-Unis accusaient la Russie d’avoir tiré sans avertissement des missiles s’approchant à moins de huit kilomètres d’un drone américain. Selon le Pentagone, il a fallu dévier en urgence la trajectoire de cet avion sans pilote pour éviter la collision.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.