Accéder au contenu principal
France / Egypte

En marge de sa visite au Caire, Valls rencontre l'imam el-Tayeb

Le Premier ministre français Manuel Valls avec Ahmed Mohamed el-Tayeb, grand imam de la mosquée al-Azhar, le 11 octobre 2015 au Caire.
Le Premier ministre français Manuel Valls avec Ahmed Mohamed el-Tayeb, grand imam de la mosquée al-Azhar, le 11 octobre 2015 au Caire. REUTERS/Asmaa Waguih

Manuel Valls est en tournée au Moyen-Orient. Il achève ce dimanche 11 octobre une visite en Egypte, et se rendra dans la foulée en Jordanie et en Arabie saoudite. Durant sa visite au Caire, le Premier ministre français a voulu apporter une attention particulière à la question sensible des minorités religieuses, et a rencontré notamment Ahmed Mohamed el-Tayeb, grand imam de la mosquée al-Azhar.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale au Caire,  Valérie Gas

C’est en toute discrétion que Manuel Valls s’est rendu dans l’église copte du Caire et à la mosquée al-Azhar pour un entretien avec le grand imam. Ces rencontres ont été organisées à la demande expresse du Premier ministre français, a indiqué son entourage. Manuel Valls a ainsi voulu faire passer un message sur la nécessaire tolérance en matière de minorité religieuse. Depuis les attentats de janvier, en France, il a fait de cette question une priorité.

M. Valls a ainsi indiqué, au Caire, à la veille de sa rencontre avec le grand imam Ahmed Mohamed el-Tayeb, qu’il n’aborderait pas uniquement le sujet de la formation des imams au cœur des préoccupations françaises, mais aussi et surtout celui du message de l’islam au niveau universel, dans le cadre de la confrontation idéologique avec l’organisation Etat islamique. Face du danger du terrorisme et au risque d’amalgame dont la communauté musulmane est l’objet, Manuel Valls veut essayer, à chaque occasion, de plaider en faveur du respect mutuel.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.