Accéder au contenu principal
Territoires palestiniens / ONU

Ban Ki-moon demande l'arrêt des violences contre les Israéliens

Ban Ki-moon (G), le secrétaire général des Nations unies, et Mahmoud Abbas (D), le président de l'Autorité palestinienne, en discussion à Ramallah, ce mercredi 21 octobre 2015.
Ban Ki-moon (G), le secrétaire général des Nations unies, et Mahmoud Abbas (D), le président de l'Autorité palestinienne, en discussion à Ramallah, ce mercredi 21 octobre 2015. AFP PHOTO / POOL / ALAA BADARNEH

Après une escale à Jérusalem ce mardi 20 octobre, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon était à Ramallah ce mercredi matin. Il a rencontré le président de l'Autorité palestinienne pour lui demander d'arrêter les actes de violences quotidiens contre les Israéliens. Le président Abbas a de son côté affirmé être prêt à relancer des négociations avec Israël, seule solution, selon lui, pour calmer la colère des Palestiniens.

Publicité

Avec notre correspondant à Ramallah, Nicolas Ropert.

Après une entrevue de 45 minutes, Mahmoud Abbas et Ban Ki-moon ont pris la parole. Le secrétaire général de l'ONU a dit souhaiter un retour au calme le plus rapidement possible. « Je comprends la frustration qui vient après des années d'espoirs déçus. Mais la seule solution pour mettre fin à ces violences est, avec de réels progrès visibles, dans une solution politique. Cela inclut la fin de l'occupation et l'établissement d'un Etat palestinien », a-t-il rappelé.

Mahmoud Abbas, dont beaucoup doutent de son pouvoir d'apaiser les tensions, a dit être favorable à une résolution pacifique du conflit. Il a cependant, une nouvelle fois, refusé de condamner les attaques commises par les Palestiniens. « Les jeunes Palestiniens et les jeunes Palestiniennes ne soutiennent pas la violence, je le répète. Nous ne voulons pas d'escalade de la violence. Nous refusons toute violence, mais nous avons le droit de demander des comptes au gouvernement israélien. Les actes violents que vous voyez sont le résultat de nos souffrances quotidiennes. Nous vivons sans aucun espoir », a-t-il martelé.

Mahmoud Abbas a redemandé la protection de l'ONU pour les Palestiniens, un sujet qui sera discuté prochainement à New York a promis Ban Ki-moon.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.