Accéder au contenu principal
Territoires palestiniens / Israël

Mahmoud Abbas veut poursuivre la coopération sécuritaire avec Israël

Le chef de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, le 6 janvier 2016 à Bethlehem.
Le chef de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, le 6 janvier 2016 à Bethlehem. REUTERS/Ammar Awad

Mahmoud Abbas a annoncé samedi soir que la coordination sécuritaire avec Israël allait se poursuivre. Le président de l'Autorité palestinienne avait pourtant menacé ces derniers mois de mettre fin à la coopération entre les policiers palestiniens et l'armée israélienne en Cisjordanie. Mahmoud Abbas a redit ce samedi s'opposer à toute violence.

Publicité

Avec notre correspondant à Ramallah, Nicolas Ropert

En conférence de presse, Mahmoud Abbas l'a assuré : la coordination sécuritaire avec Israël va se poursuivre. Le président de l'Autorité palestinienne a réaffirmé son opposition à la violence alors que depuis début octobre les attaques menées par des Palestiniens sont quasi quotidiennes.

« Quiconque veut agir contre la sécurité en utilisant des explosifs, des armes ou en créant une cellule terroriste sera arrêté. Peu importe où il comptait aller. Les mesures de sécurité sont prises selon mes ordres. C'est très clair », a martelé Mahmoud Abbas.

L'arrêt de cette coopération entre les forces israéliennes et palestiniennes avait pourtant été voté par le comité central de l'OLP, l'Organisation de libération de la Palestine.

Mais pour Majed Bamya, diplomate au sein du ministère palestinien des Affaires étrangères, la poursuite de la coordination sécuritaire est le seul moyen d'éviter un bain de sang.

Il en appelle à la communauté internationale : « Si demain nos forces de sécurité à nous commençaient à faire leur travail qui est d’assurer la sécurité des Palestiniens, quelle serait la réaction internationale si on se retrouve à tirer sur les forces d’occupation, sur les colons israéliens qui viennent attaquer notre population ? Ça ne serait pas une très bonne réaction. Donc, que le monde offre une alternative. »

Selon le chef des services secrets palestiniens, depuis le début du mois d'octobre, la police palestinienne a empêché près de 200 attaques de Palestiniens contre des cibles israéliennes. Une trahison, a réagi le parti islamiste palestinien du Hamas.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.