Accéder au contenu principal
Hydrocarbures

Bientôt la fin de l'anarchie pétrolière en Libye?

Vue générale du terminal de pétrole et de gaz de Mellitah, dans la ville portuaire de Zouara, à l'ouest de la Libye, le 6 janvier 2015.
Vue générale du terminal de pétrole et de gaz de Mellitah, dans la ville portuaire de Zouara, à l'ouest de la Libye, le 6 janvier 2015. AFP PHOTO / MAHMUD TURKIA

Les factions rivales libyennes se sont mises d'accord pour réunir les deux compagnies nationales de pétrole en une seule, selon le ministre des Affaires étrangères du gouvernement d'union nationale, basé à Tripoli, qui s'exprimait mardi à Vienne. Cette réunification des institutions pétrolières était fortement encouragée par l'ONU.

Publicité

Si l'accord de principe se concrétise entre le gouvernement libyen d'union nationale et le gouvernement de Tobrouk, il n'y aura bientôt plus qu'une seule compagnie nationale pétrolière en Libye, basée à Tripoli.

Depuis la chute de Kadhafi, une autre compagnie pétrolière nationale rivale également baptisée NOC avait été créée à l'est par le gouvernement de Tobrouk, issu du Parlement élu. Mais la NOC « historique » de Tripoli conservait la faveur des acheteurs de pétrole et des compagnies étrangères, qui s'en tenaient à leurs contrats antérieurs.

L'ONU avait récemment condamné toute tentative d'exporter du pétrole par d'autres canaux, imposant même des sanctions à un tanker, le Distya Ameya, parti de Tobrouk fin avril. Une façon de soutenir économiquement le jeune gouvernement d'union nationale, toujours confronté à la menace jihadiste.

Tripoli pourrait être en mesure de contrôler à nouveau tous les revenus pétroliers. Gage de bonne volonté, le gouvernement rival de Tobrouk a repris les expéditions de pétrole vers les raffineries de Tripoli. Avec la réouverture des ports de Ras Lanouf, Es Sider et désormais Tobrouk, les exportations libyennes de pétrole pourraient reprendre à un bon rythme. Elles ont été divisées par quatre depuis 2011.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.